Contre vents et marées

Publié le 8 mai 2019
Retrouvez l’interview de notre milieu de terrain Ludovic Gamboa à la veille du déplacement à Chambly !
Photo actualités
  • Ludovic, peux-tu revenir sur la victoire face à Marignane ?

« C’était un match très important pour nous. On a fait une entame intéressante. Après on a reculé un petit peu, je pense inconsciemment. C’était un match sous pression pour nous comme pour eux. Après nous avons eu la chance de marquer ce premier but qui nous a fait du bien, on a mis le deuxième qui a enfoncé le clou. On s’est contenté de faire ce qu’il fallait et on a pris trois points très importants.  »

  • Quels ont été les ingrédients pour s’imposer ?

« Tout d’abord il y a eu la préparation du match, on l’a bien préparé. On a essayé de bien travailler la semaine, de prendre le match vraiment par le bon bout. Je pense que malgré tout, l’entame de match était intéressante même si on a eu une petite période en milieu/fin de première où on a reculé. On a su être solides et efficaces dans les deux zones. Ils se sont procurés deux/trois actions et on a la chance ou la réussite qu’ils ne marquent pas. Après on est resté solides au niveau du bloc et c’est ce qu’il nous a permis de gagner ce match. »

  • Tu as fait ton retour sur les terrains, comment te sens-tu ?

« Ça va. Je suis un peu embêté avec mon adducteur malheureusement j’ai fais une rechute. Après je pense que j’ai forcé un peu les délais par moment pour reprendre au plus vite donc ça a fragilisé un peu l’adducteur. C’est embêtant, mais voilà je fais le maximum avec les moyens du bord et du moment. J’espère que ça va aller, on a gagné ce match qui était très important donc c’est déjà une bonne chose. »

  • A quel genre de match tu t’attends face à Chambly, qui aura à cœur de fêter la montée devant son public ?

« Franchement c’est difficile de prédire un peu comment le match va se passer. Autant face à Marignane, je m’attendais à ce genre de scénario, deux équipes qui allaient jouer un peu avec la peur, c’était sûr que ça n’allait pas se découvrir. Là, je pense qu’il peut vraiment tout se passer. Ils vont avoir envie de célébrer avec le public, ça peut vraiment pousser dès le début et être très compliqué. Mais je pense qu’il faut surtout résister sur l’entame de match et la première demi-heure pour leur montrer qu’on vient pour jouer quelque chose de plus important qu’eux, façon de parler. On va jouer notre peau pour montrer que l’on n’est pas là pour participer à leur fête.   »

INFO LIVE
Attention
- le match face à Pau se jouera à guichets fermés !