Contre vents et marées

Publié le 11 juillet 2020
Alors que s'est achevée la deuxième semaine de préparation de nos "Bleu et blanc", l'entraîneur Fabien Mercadal fait le point.
Photo actualités
  • Fabien, la deuxième semaine de préparation s’achève, comment as-tu vécu cette reprise ?

« Avec plaisir avant tout. Je suis content de retrouver les terrains et aussi des garçons autant investis. On a été surpris avec le staff par autant d’envie et d’investissement de la part des joueurs. »

  • Finalement, tu as l’impression de n’avoir jamais quitté Dunkerque ?

« C’est un peu ça oui. D’autant que je retrouve des visages connus, parmi les joueurs, mais également dans le staff et parmi les supporters. En tout cas, je suis très content de l’état d’esprit. On se découvre avec les nouveaux joueurs, mais on se rend compte qu’ils ne nous affaiblissent pas, ni en termes de football, ni en termes d’état d’esprit. »

  • Le staff s’est élargi avec l’arrivée de Fred Basire. Quel sera le rôle de chacun ?

« Fred Petereyns reste évidemment en charge des gardiens et Nicolas Buteau de la préparation physique et athlétique. Nico sera épaulé par Raphaël Ribouchon qui intègre le staff comme préparateur athlétique adjoint. On a besoin en Ligue 2 d’un staff plus fourni avec les semaines à trois matchs qui nous attendent. Au niveau des adjoints, on se répartit les rôles par rapport à notre vision du football, nos compétences et aussi nos particularités. Par exemple, Fred Basire a longtemps travaillé à la formation chez nous, donc je vais notamment lui demander de travailler sur le travail individualisé des garçons. Benjamin devrait être plus avec moi sur le travail collectif. Il y a d’autres particularités, mais on mettra tout cela en place petit à petit. »

  • L’USLD s’est montrée très active en ce début de mercato, c’était un souhait de ta part de pouvoir compter sur une groupe quasi complet en début de préparation ?

« On savait que l’on devrait recruter pas mal de joueurs, car nous avions beaucoup de prêts l’an dernier. On savait aussi que pour être prêts pour le coup d’envoi de la saison, il nous fallait un peu de temps et on avait vraiment envie d’avoir le maximum de joueurs pour la reprise. Aujourd’hui, j’estime qu’il nous reste deux joueurs à faire signer, peut-être un troisième en fonction des réajustements. Mais avec deux nouvelles arrivées, je pense qu’on serait à 95% prêts pour démarrer la saison en termes d’effectif. »

  • Justement, on a vu le gardien Jérémy Vachoux à l’essai avec le groupe cette semaine…

« Ce n’est pas vraiment un essai car tout le monde connaît Jérémy. C’est plutôt une prise de contact. On veut discuter, on veut s’observer. Il n’a pas de club à l’heure actuelle, donc ça lui permet de faire une préparation. On verra ensuite un autre profil, car on ne veut pas se tromper. On sait que Jérémy est un très bon gardien, le deuxième qu’on veut voir l’est aussi et on veut trouver le joueur le plus adapté pour notre club. »

  • Jusqu’à présent, es-tu satisfait de ce qu’ont pu montrer les recrues sur le plan de l’état d’esprit et sur le plan physique ?

« Pour la forme physique, il y a encore du boulot pour certains, mais c’est logique. Après, sur la qualité, il n’y a aucune déception ! Et sur le plan de l’état d’esprit, tout va bien également puisque ce sont des joueurs qu’on a choisi pour cela. Attention, ce ne sont pas des Bisounours, mais ce sont des bons voire très bons joueurs qui rentraient dans le moule dunkerquois. »

  • La préparation est plus longue que d’habitude en raison du COVID, qu’est-ce que cela change concrètement ?

« Outre le COVID, c’est avec le fait que les joueurs ont été arrêtés longtemps qu’il faut jongler. La particularité, c’est que tu dois préparer tes garçons en leur demandant un investissement total et c’est ce qu’ils donnent. Mais en même temps, il faut les retenir parce qu’ils ont la dalle après quatre mois sans ballon. C’est sur ce point que l’on doit être vigilants. C’est pour ça qu’au vu des données GPS récoltées, on a décidé de supprimer un entraînement collectif mercredi. »

  • Cette longue coupure n’a donc pas eu trop de conséquences ?

« Disons qu’ils ne sont pas prêts à jouer, mais ils sont prêts à s’entraîner. Ils ont tous été professionnels, à des niveaux différents. Aujourd’hui, mis à part Jovanie Tchouatcha, tout le monde est disponible. »

  • Tu as programmé six matchs amicaux, l’objectif est de monter en puissance ?

« On n’a pas eu le luxe de pouvoir choisir tous nos matchs amicaux. On a eu l’opportunité de jouer contre Reims, club que l’on respecte beaucoup pour pleins de raisons et dont on doit s’inspirer. Ils ont aussi eu la gentillesse de nous prêter un très bon joueur. Après on affrontera notamment Chambly avant de finir par un derby. J’avais envie de trouver un dernier match avec du goût. On sait que cette année, mis à part en Coupe de France, il n’y en aura théoriquement pas, donc ça nous permettra de finir de nous préparer ! »

  • Un derby justement avec tu l’espères des supporters en tribune ?

« Oui, même pas pour nous, mais pour les joueurs et les supporters. Aujourd’hui, si on doit jouer au foot sans supporters, je pense qu’on ne sert à rien. Notre but c’est de faire plaisir aux gars dans les tribunes avant tout, donc j’espère de tout mon cœur qu’il pourra y avoir du monde dans les tribunes pour le derby contre Boulogne puis dès le premier match de championnat. »