Contre vents et marées

Publié le 15 mars 2017
Dunkerque reçoit l'AS Béziers, vendredi, dans le cadre de la 25ème journée de National. Décryptage des forces en présence !
Photo actualités

Dix. C’est le nombre de journées qu’il reste à disputer dans ce championnat de National. Dire que la lutte pour le podium sera serrée est un euphémisme ! Dunkerquois et Biterrois l’ont bien compris, eux que six points séparent avant le match de vendredi.

Les deux équipes restent d’ailleurs sur des dynamiques quasiment similaires. Bien que battus sur la pelouse de Marseille Consolat (3-2), nos Maritimes ont empoché 15 des 18 points possibles lors des six derniers matchs. Les Sudistes de leur côté ne se sont inclinés qu’une seule fois depuis leur défaite face à Lyon fin novembre ! Avant de tomber contre Avranches le 4 mars dernier, les hommes de Mathieu Chabert restaient sur huit matchs sans défaite !

Après Marseille, c’est donc à une autre équipe en forme que vont devoir faire face les ouailles de Didier Santini. Mais les Dunkerquois ont de sérieux arguments à faire valoir, eux qui vont disputer six de leurs dix derniers matchs à la maison !

L’œil de Didier Santini, coach de Dunkerque : « Béziers est une très belle équipe, qui tourne bien actuellement et qui est encore meilleure aujourd’hui qu’elle ne l’était à l’aller. Ça joue bien au ballon, c’est costaud défensivement, ça a un gros potentiel offensif avec beaucoup de vitesse. C’est une équipe plaisante à voir jouer. A l’aller, on a avait pris un but stupide en première mi-temps. On aurait peut-être mérité de revenir en deuxième période. Si on veut l’emporter, il faudra mettre plus d’agressivité défensive et être dans le combat, car Béziers a beaucoup de qualités en attaque. Il faut être dans les duels, dans l’impact physique. Ce qu’on n’a pas su faire du tout à Marseille. On a été catastrophiques en défense. Lorsqu’on revoit les images, on voit qu’on a joué petit bras. Or, quand on ne prend pas de risques et qu’on ne va pas au contact, ça devient compliqué. On a le droit de faire des erreurs, mais il faut être présent dans les duels. Niveau infirmerie, Alexis Allart a repris la course et il y a des petits bobos à gérer. On prendra une décision vendredi matin pour certains joueurs. »

L’œil de Mathieu Chabert, coach de Béziers : « Je ne vais pas faire de la langue de bois et dire que nous ne sommes pas en forme ! On restait sur huit matchs sans défaite. On a ensuite perdu contre Avranches avant de rebondir face à Concarneau. On vient à Dunkerque avec humilité et ambition, même si on préfère ne pas regarder devant ! On le fera lorsqu’on aura 40 points. Pour l’instant, nous sommes à six points du podium et à six points du premier relégable ! A l’aller, le match avait été fermé, Dunkerque était privé de Malik Tchokounte et d’Alexis Araujo. Je pense que ce match là sera plus ouvert. A cette période de l’année, les matchs nuls ne rapportent pas grand chose ! On va donc essayer de poursuivre sur notre série, sans changer notre manière de jouer, même si on s’attend forcément à une rencontre difficile, face à une équipe plus expérimentée que nous. Il faut voir comment les joueurs vont réagir après la défaite contre Marseille. Peut-être seront-ils revanchards ! »

 

USLD – BEZIERS : VENDREDI, 20H, STADE TRIBUT

USLD : 3ème avec 40 points – 37 buts marqués / 24 encaissés

Béziers : 9ème avec 34 points – 27 buts marqués / 24 encaissés

 

LES AUTRES MATCHS DE CETTE 25ÈME JOURNEE

EPINAL SAS /  SEDAN

LYON DUCHERE / CRÉTEIL

CHATEAUROUX / PARIS FC

CHAMBLY / MARSEILLE CONSOLAT

LES HERBIERS / CA BASTIA

QUEVILLY ROUEN / BELFORT

PAU / AVRANCHES

CONCARNEAU / BOULOGNE