Contre vents et marées

Publié le 22 avril 2020
Retrouvez les réponses de Thibault Vialla aux questions de nos supporters !
Photo actualités
  • Maxime : Comment vis-tu le confinement ?

« Salut Maxime, je suis rentré sur Toulouse auprès de ma famille. C’est vrai que ça commence à être long, les journées se suivent et se ressemblent mais il faut se dire que c’est pareil pour tout le monde et qu’on doit respecter les directives du gouvernement. Avant d’être des footballeurs, on est surtout des citoyens. En dehors des footings quotidiens et des exercices physiques,  je m’occupe du jardin, ma mère est contente ! »

  • Théo : Ce n’est pas trop difficile de ne plus s’entraîner ?

« Salut Théo, si évidemment le terrain nous manque à tous, notre préparateur physique, Nico, nous envoie un programme chaque semaine avec des séances adaptées, donc on se maintient en forme mais rien à voir avec les séances collectives de la semaine c’est sûr. »

  • Clément : Qu’est ce qui te manque le plus depuis l’arrêt du championnat ?

« Salut Clément, je dirai l’ambiance de vestiaire, ressentir la bonne pression avant les matchs. Et les séances quotidiennes avec les copains, on est tous compétiteur à chaque entrainement, on veut tous gagner le petit jeu et faire nos célébrations pour chambrer les perdants. »

  • David : Comment as-tu vécu cette saison à titre individuel ?

« Salut David, jusqu’à présent je dirai que c’est un peu mitigé par rapport à mon temps de jeu, mais ce qui compte c’est ce que j’arrive à apporter à l’équipe à chaque fois que je suis sur le terrain. L’équipe tournait super bien et c’est ça le plus important. »

  • Jim : Que penses-tu des supporters dunkerquois ?

« Salut Jim, Vraiment agréablement surpris de l’ambiance à Tribut, ils nous ont régalé et c’est un plaisir de jouer devant ce public qui, même dans les moments de doute, n’ont pas lâché et ont été présents ! Et sans oublier ceux qui font les déplacements, on les remercie de nous suivre comme ils le font. »

  • Justin : Peux-tu nous livrer un ou deux petits secrets de vestiaire ? Qui sont les joueurs dont tu es le plus proche ?

« Salut Justin, c’est vrai qu’il y’a un groupe exceptionnel cette année, c’est ce qui fait notre force. Petite anecdote sympa lors du carnaval, on s’est tous déguisés, le staff y compris et on a passé un bon moment. Il a fallu qu’Alex Lauray mette un carton rouge a notre Ludo pour un tacle un peu appuyé sur une poubelle… Sinon je m’entends avec tout le monde, petite mention pour la team Panachland tout de même (Dim, Axel, Marco, Lauray, Bosca et Ludo) ! »

  • Aurélien :  A titre personnel, quel est pour toi le meilleur moment et le pire cette saison ?

« Salut Aurélien, le pire souvenir je dirai la défaite a Pau, un match à oublier, même si ça arrive. On a tout fait à l’envers dans ce match. Et le meilleur, c’est l’enchaînement de nos cinq victoires consécutives. Je suis arrivé pour le match face à Béziers et d’enchaîner Red Star et Toulon derrière c’était vraiment fort. »

  • Yanis : D’où te vient cette pointe de vitesse phénoménale qui t’a valu le sobriquet de « flèche d’argent » dans ta région natale ?

« Salut Yanis, ce surnom m’a été donné par un jeune joueur qui jouait a Airbel, je l’avais surnommé en retour « flèche d’or », une pointe de vitesse incroyable, il avait martyrisé les défenses de l’As Monaco, Sochaux et j’en passe au tournoi du Burel. Hélas arrivé au centre de formation, il perdit son coup de rein légendaire… »

  • Jean-Claude : Dans quels domaines penses-tu devoir progresser ? 

« Salut Jean Claude, étant joueur offensif, évidemment devant le but, et lors de la dernière passe, c’est notre rôle. Et sinon, le jeu de tête. »

  • Maelys : Comment réagirais-tu à un arrêt du championnat ?

« Salut Maelys, On se plie avant tout aux décisions du gouvernement, puis après des instances du football français. Notre président nous tient informé de la situation en temps réel, et nous suivrons ces indications quoi qu’il arrive. Si tous les éléments pour une reprise sont réunis, et qu’on nous demande de jouer, nous le ferons. On fera tout pour finir le travail accompli jusque là. Et si le championnat doit s’arrêter, on sera attentif à la validation de la montée ou non du club… Et on se préparera comme il faut à la saison prochaine. »

  • Juan : En cas de montée, tous les clubs seront à tes pieds avec deux montées en deux ans ! Mais serais-tu prêt à relever le défi Ligue 2 avec Dunkerque ?

« Salut Juan, je me sens bien à Dunkerque. Le club, les supporters, le staff et les copains font que je n’ai aucune raison de ne pas vouloir poursuivre l’aventure ici. Surtout si on arrive a valider le ticket pour la Ligue 2, ce serait une bonne chose pour tout le monde. Mais chaque chose en son temps, les cas personnels viendront après celui du club. »

  • Fabrice : Comment envisages-tu la suite de ta carrière ?

« Salut Fabrice, continuer a progresser chaque jour, travailler dur pour atteindre les objectifs fixés. Il faut être ambitieux tout en restant lucide mais j’espère remonter au dessus. On était bien parti, à nous de terminer le boulot ! »

  • Antoine : Quel est ton club de cœur ?

« Salut Antoine, je dirai l’AC Ajaccio, un club qui m’a beaucoup donné. Et sinon je suis plutôt Madrilène. Depuis petit je suis le Réal. »

  • Maxime : Tes coéquipiers du centre de formation te manquent ?

« Salut Maxime, les souvenirs du centre sont nos plus belles années, que ce soit sur le terrain et en dehors. Malgré le temps, on reste toujours en contact, partons en vacances ensemble et c’est bien ça le plus important, des vrais frères. On a fait quelques conneries, d’ailleurs faudrait que tu rendes les maillots des féminines que t’as caché dans le plafond du deuxième étage… »