Publié le 10 avril 2021
Nos Maritimes ont remporté une victoire importante dans la course au maintien sur la pelouse de Châteauroux grâce à des buts de Jérémy Huysman et Malik Tchokounte !
Photo actualités

Pour le compte de la 32ème journée de Ligue 2 BKT, les Maritimes se déplaçaient au stade Gaston Petit à Châteauroux. Face à la lanterne rouge en plein renouveau lors des dernières sorties, les hommes de Mercadal ont livré un match plein où les joueurs d’expérience, Huysman et Tchokounté ont été décisifs dans la course au maintien.

Le match débutait par un choc frontal entre Loïc Kouagba et Guillaume Bosca. Le front en sang, les deux joueurs se relevaient et réintégraient le terrain la tête bandée. Le combat pour le maintien était lancé. Les locaux obtenaient rapidement des corners mais la défense maritime faisait preuve de solidité. Après sept minutes de jeu, sur une passe décisive de Guillaume Bosca, Jérémy Huysman prenait à contre pied le gardien adverse et ouvrait le score de la tête (0-1, 7e). Les “Bleu et blanc” menaient 0 à 1 et donnaient le rythme dans cette rencontre importante. 

Quelques minutes plus tard, Ilan Kebbal isolé dans la surface de réparation semait le danger et ratait de peu une nouvelle occasion (14e). Les Dunkerquois s’imposaient dans le camp berrichon et, à son tour, Malik Tchokounté plaçait une frappe juste au-dessus du but castelroussin. Les Maritimes obtenaient un premier coup-franc après une faute sur Ilan Kebbal. Ce dernier manquait de peu le fond des filets face à un gardien figé sur ses appuis.

Après 24 minutes de jeu, le berrichon Romain Grange, sur coup de pied arrêté, trouvait à son tour le but d’Axel Maraval et offrait l’égalisation aux locaux (1-1, 24e). Cette égalisation donnait des ailes aux Berrichons qui se montraient offensifs en cette fin de mi-temps. La défense dunkerquoise, emmenée par son capitaine, restait solide. Ilan Kebbal ripostait de son côté mais ne trouvait pas le fond des filets. 

Les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score de parité, 1 à 1.

LES DUNKERQUOIS PLANTENT LE DÉCOR DÈS LES PREMIÈRES MINUTES

Dès le début de deuxième mi-temps Harouna Sy, de retour en défense, montrait toute sa puissance et mettait en échec le contre castelroussin. Puis, après 5 minutes de jeu, Jérémy Huysman, auteur du premier but dunkerquois, utilisait toute son expérience pour offrir sur un plateau une passe à Malik Tchokounté qui, sans trembler permettait à ses coéquipiers de mener 1 à 2 (1-2, 50e). 

Fabien Mercadal profitait pour mettre du sang neuf dans son collectif avec l’entrée de Jorris Romil et de l’ex castelroussin, Cheick Fanta Mady Diarra en remplacement de Guillaume Bosca (63e) et de Jérémy Huysman (68e). 

La Berrichonne manquait légèrement de précision dans  ses transmissions mais cela n’empêchait pas les hommes de Simone de créer du danger dans la défense dunkerquoise notamment par l’attaquant Prince Ibara Doniama qui, a deux reprises, plaçait une tête au ras des buts de Maraval (73e). 

En fin de match, l’entraîneur maritime effectuait deux nouveaux changements avec l’entrée du jeune Thomas Vannoye en remplacement de Dimitri Boudaud, et de Randi Goteni à la place d’Ilan Kebbal (82e). 

Dans le temps additionnel de 4 minutes Cheick Fanta Mady Diarra s’offrait une nouvelle chance de but sur un magnifique tir lobé, stoppé in extremis par le gardien adverse (90e+3). 

Les Dunkerquois n’ont pas tremblé dans ce match de la peur et se sont imposés en costauds en faisant un grand pas vers le maintien avec 4 points d’avance sur le barragiste et un match en retard. Relancés par cette belle victoire, ils affronteront Grenoble samedi prochain avec l’objectif de creuser l’écart avec Guingamp.

 

CHÂTEAUROUX – DUNKERQUE :  1 – 2 (1-1)

32ème journée de Ligue 2 BKT – Samedi 10 Avril – Stade Gaston Petit

Dunkerque : Maraval – Thiam, Cissé, Kouagba, Sy –  Huysman (Diarra, 68e), Dudouit, Boudaud (Vannoye, 82e) – Kebbal (Goteni, 82e), Bosca (Romil, 63e), Tchokounte

Buts : 

Jeremy Huysman (7e), Malik Tchokounte (50e) pour Dunkerque

Romain Grange (24e) pour Châteauroux 

Avertissement :

Opa Sangate (20e) pour la Berrichonne

Cheick Fanta Mady Diarra (69e) pour les “Bleu et blanc”