Publié le 15 avril 2021
Retour sur la conférence de presse avant la réception de Grenoble !
Photo actualités

LA VICTOIRE QUI FAIT DU BIEN

Fabien Mercadal : “ On n’est pas à la cool après cette victoire, mais elle nous a fait du bien. Justement, ça a été mes premiers mots au groupe. Je connais très bien ce club, ce slogan “contre vents et marées” et on a tendance à être bons dans l’urgence. Moi ce que je veux, c’est que l’on devienne exigeants avec nous-même, très compétitifs et qu’on soit capables d’enchaîner les bonnes prestations. Donc au contraire on a encore plus serré pour être encore meilleurs et on va devoir l’être pour faire tomber un gros de la poule. Je suis satisfait du match contre Châteauroux et du résultat final. Il y a eu des buts, mais aussi une bonne agressivité. On a mis un plan en place qui nous a mis sur les bons rails. Ce sera différent contre Grenoble mais on va valoriser notre potentiel. J’espère que ça va fonctionner.”

Dimitri Boudaud : “Cette victoire fait du bien. Nous avons tenté un nouveau système qui nous a été bénéfique. Je pense que le coach voulait surtout avoir Emeric qui colmatait défensivement. Il est intelligent et bon dans la relance. Je pense que les intentions de vouloir chercher l’adversaire plus haut pour faciliter, pour pouvoir attaquer dans de meilleures conditions après.”

 

LE RETOUR DES “ANCIENS”, JÉRÉMY HUYSMAN BUTEUR

Fabien Mercadal : “ On voulait mettre des garçons capables de récupérer les ballons dans les zones de leur numéro 10 et notamment Romain Grange. Jérémy Huysman a le profil. Concernant l’aspect tactique, je n’ai pas de vieux et jeunes joueurs, j’ai des garçons qui portent le maillot de l’USLD. Pour moi, Fanta Diarra, notre dernière arrivée, est autant Dunkerquois que Jérémy Huysman. J’utilise les joueurs par rapport à leurs profils, à leur état de forme, qu’ils soient jeunes ou anciens. On peut s’attendre à les revoir sur le terrain. Ils ont fait une belle performance, mais comme tout le monde. Je ne peux pas couper mon groupe. Mon effectif est total, mais je souligne la belle performance de Jérémy qui n’a pas joué depuis deux ans. Il est de retour grâce au travail du staff médical, des préparateurs athlétiques. Si Jérémy, meilleur joueur du match, a fait une belle prestation, c’est aussi parce qu’on a les moyens de jouer quelque chose à cette période de l’année, ou aussi parce que le dernier arrivant avait marqué deux buts à l’aller contre Châteauroux. Je ne partage pas mon équipe, c’est l’ensemble du groupe qui travaille à l’entraînement, il y a une concurrence saine. Si Dimitri Boudaud n’est plus blessé et est performant, Jérémy Huysman l’est aussi ainsi que Guillaume Bosca, je ne vois pas pourquoi ils ne joueraient pas. S’ils sont meilleurs que les autres, ils joueront, s’ils les autres les talonnent, on choisira. Il y aura beaucoup de matchs pendant ces 15 jours, ce seront les meilleurs qui joueront comme on l’a fait depuis le début de l’année.” 

Dimitri Boudaud : “Je me sens libéré, bien physiquement additionné avec du temps de jeu, c’est le top pour donner le maximum. Il y a de la place pour tout le monde. On a eu des petits pépins physiques cette année mais tout le monde doit être important à un moment donné. Je suis très content pour Jérémy Huysman, car il y a peu de gens qui l’attendaient à ce niveau, il a fait un match énorme avec un but et une passe décisive. Ça faisait quasiment plus de deux ans que ça ne lui était pas arrivé. Très content pour nous, l’équipe et le club. Ce résultat est important et fait du bien. Jérémy n’avait pas joué à ce poste depuis quelque temps, il est plus en arrière maintenant. Cependant il adore ce poste, il a beaucoup de réflexes à jouer au milieu, il aime bien se projeter et justement telles étaient les consignes. Il a un jeu de tête incroyable, tout était réuni pour qu’il fasse un bon match. Physiquement il se sent bien, c’est top, pourvu que ça dure.”

S’ADAPTER ET REVENIR EN FORCE

Fabien Mercadal : “ Pour Guillaume Bosca, on a mis son absence sur le coup du Covid, mais peut-être que c’est tout simplement une exigence de niveau, une différence entre la Ligue 2 et le National. Il faut un peu de temps pour s’y adapter. Guillaume a 31 ans, Dimitri Boudaud a 34 ans, ils n’ont jamais joué à ce niveau. Il faut un peu de temps pour prendre le rythme, voir les particularités de la division. Je trouve que Guillaume est bien meilleur depuis un mois et demi, Dimitri a été blessé et était un peu court sur quelques matchs mais revient au meilleur de sa forme. Les matchs amicaux contre la Réserve ont permis de tenir ces joueurs en rythme, ils ont permis de préparer les futurs matchs et de donner du temps de jeu à ces joueurs qui en manquaient. “

Dimitri Boudaud : “ Non je pense que l’adaptation était difficile, c’est surtout les pépins que j’ai eus. Après la Ligue 2 est un niveau au-dessus, mais ça reste du foot. Lorsqu’on monte de CFA au National, on te dit que ce n’est pas le même niveau, mais il y a de beaux bébés, toutes divisions confondues. Il est sûr qu’en prenant un peu d’âge, pour exister il faut être à 100% physiquement, ce qui pendant la saison n’a pas toujours été le cas à cause du Covid et de ma lésion à l’adducteur. Avec des athlètes qui ont dix ans de moins, il faut être présent physiquement. Depuis quelque temps je me sens vraiment bien, malgré une petite entorse à la cheville qui m’a éloigné des terrains pendant deux semaines. J’aurais aimé que ça se passe mieux pour cette première année professionnelle, mais il reste des matchs. J’ai eu l’opportunité de jouer contre Châteauroux. J’espère encore pouvoir montrer que justement on a le niveau pour jouer. “

 

LE MATCH ALLER  

Fabien Mercadal : “ Ce n’est pas la même équipe que l’on va affronter, tout comme nous ne sommes pas la même équipe non plus. Nous avons évolué, Grenoble aussi, avec des plus ou des moins. Chaque équipe a des états de forme, des histoires dans une saison. A l’aller, on avait souffert. Charles Pickel nous avait chambré, il faisait tourner la balle, il faisait un peu le cinéma. Et ça oui on l’a gardé. On va tout faire pour montrer qu’on est une équipe qu’on doit respecter. Les joueurs n’ont pas peur, il n’y a pas de triche dans ce groupe. On respecte mais on n’a pas peur. J’ai un rôle de modérateur en ce moment, pour expliquer que lorsqu’on perd à Pau, on n’était pas l’équipe la plus nulle au monde, on est tombés sur une belle équipe de Pau qui me donne un peu raison. On a gagné à Châteauroux, on n’est pas la meilleure équipe du monde, on est toujours la même, mais on doit tenter match après match de progresser. C’est ça garder la ligne et le chemin. Je respecte cette équipe. A l’aller, on avait du mal à trouver des failles quand on préparait le match. On sent qu’on peut faire quelque chose mais il ne faut pas se tromper, car c’est une belle équipe bien animée avec de belles individualités. Il faudra être bien précis sur l’aspect défensif et offensif pour espérer quelque chose. Quant aux blessés, il y en a moins que la semaine passée. On va certainement récupérer Alioune Ba, Redouane Kerrouche, Leverton Pierre, et Billy Ketkeophomphone qui s’était blessé la veille de match.” 

Dimitri Boudaud : “Forcément qu’il est dans notre tête. Personnellement je n’y étais pas, mais j’entendais Ibrahim Cissé qui parlait du 4-0, mais il y a d’autres enjeux. Eux viennent avec l’envie de monter en Ligue 1, nous de sauver notre peau. C’est un match à enjeux qui je pense sera assez ouvert. Ils veulent gagner à tout prix pour accrocher les places du haut de tableau, nous on veut sauver ce club. Ça passe par au moins deux voire trois victoires. On respecte cet adversaire plus haut au classement, mais on va être ambitieux comme on l’a été contre Châteauroux. On va tout faire pour gagner ce match.”