Publié le 29 septembre 2021
Quelques jours après la première victoire de la saison pour nos Maritimes et avant d'affronter le SC Bastia (02/09, 19h) au Stade Tribut, Romain Revelli, arrivé sur le banc de l'USL Dunkerque cet été, se confie. Union du groupe, message aux supporters et prochaine journée de championnat : entretien avec le coach.
Photo actualités

Coach, dans quel état d’esprit se trouve le groupe après cette première victoire de la saison obtenue sur le terrain du Pau FC ?

Comme on l’avait dit et comme nous sommes des compétiteurs, seuls les points pouvaient nous soulager. Dans le sport de haut niveau, les points gagnés permettent de soulager tout le monde et toutes les petites tensions que l’on pouvait ressentir, quelles qu’elles soient.

Les images d’après-match, à Pau, dans le vestiaire, ont montré un groupe uni et soudé, que ce soit les joueurs entre eux mais également vis-à-vis de vous, coach, ainsi que de votre staff…

On sentait que, dans nos matches, nous n’étions jamais loin d’obtenir un résultat. Cette victoire à Pau nous a montré que, dans ce championnat de Ligue 2 BKT, gagner un match est très dur et que le problème ne relevait pas de la tactique ou du physique. Les joueurs ont montré que c’était à eux de prendre les choses en main et c’est dans ce sens que nous les avons poussés depuis le début de la saison, à bien communiquer et bien se parler.

Sur le match de Pau, nous avions vraiment fait le « forcing » dans la préparation sur la notion d’équipe car, au-delà de nous, c’est surtout eux qui allaient se dépouiller les uns pour les autres et jouer pour les copains sur le terrain.

Qu’est-ce qui a, selon vous, coach, fait pencher la balance à notre avantage, cette fois-ci ?

Sur les matches précédents, nous ressentions, parfois, que les joueurs pouvaient jouer de manière individualiste, même si, la plupart du temps, ça n’était pas volontaire. Avec le staff et les joueurs, nous en avons beaucoup parlé après le match contre Toulouse (0-2). On se précipitait parfois trop pour tirer au but ou dans nos passes. Ce qu’on leur a dit, c’est d’essayer de combiner un peu plus, de continuer à défendre tous ensemble mais, surtout, d’attaquer tous ensemble ! Cela a donc été satisfaisant.

« Nous sommes tous unis pour Dunkerque et l’USLD ! » – Romain Revelli

Après cette victoire, on vous a senti très content pour vos joueurs.

Dans les matches, il n’y a pas de hasard. Si les poteaux étaient sortants ou que les contres nous étaient défavorables, ça n’était pas forcément de la faute à pas de chance. Face à Pau, on a su mettre les ingrédients pour que les ballons aillent dans notre sens et une certaine atmosphère s’est dégagée de l’équipe, avec de l’agressivité positive, à l’image du but de Malik Tchokounte.

C’est forcément un match qui va amener aux joueurs de la confiance, mais il faut rester prudent, car la Ligue 2 BKT est un championnat dans lequel tout le monde peut battre tout le monde. Il faut donc garder cette confiance, mais en même temps remettre les mêmes ingrédients, voire plus, pour le match face au SC Bastia, avec en point d’orgue les valeurs collectives de l’équipe.

Au fur et à mesure des rencontres, certaines critiques pouvaient se faire entendre quant à vos choix et ce système tactique qui, malgré les bonnes prestations de l’équipe, n’avaient pas encore permis aux joueurs d’obtenir les trois points. La victoire face à Pau a-t-elle été un déclic ?

Tout d’abord, je tiens à dire que je comprends complètement l’agacement des supporters. C’est tout à fait normal qu’ils aient de l’impatience. Moi, j’ai essayé de faire progresser cette équipe de match en match, même s’il y a parfois eu des coups d’arrêt, car ça n’est jamais linéaire.

Quand un nouvel entraîneur arrive, c’est toujours un petit peu plus long, qui plus est nous concernant, car nous jouons le maintien. J’avais besoin d’un petit peu de temps, mais, en même temps, je les comprends totalement. C’est comme dans les familles, parfois, il y a des petites tensions, mais ça ne dure jamais longtemps, car nous sommes tous unis pour Dunkerque et l’USLD !

Face au SC Bastia, l’objectif sera de créer une série positive. Comment préparez-vous ce match ?

Nous n’avons pas sombré, en interne, lorsque les résultats n’étaient pas présents. Ainsi, on ne va pas être euphoriques parce qu’il y a eu une victoire. On va toujours garder cette intensité qui fait notre force aux entraînements, offensivement comme défensivement. Il faut que l’on reste froids, calmes et déterminés car, je le répète, toutes les équipes sont difficiles à jouer en Ligue 2 BKT. Cela sera donc un nouveau combat et nous serons prêts.

Cette 11ème journée de Ligue 2 BKT aura, pour vous et pour l’équipe, une double motivation : celle de gagner pour la deuxième fois, mais surtout d’offrir la première victoire de la saison à vos supporters, au Stade Tribut !

Gagner devant nos supporters sera le mot d’ordre du match. La victoire est un objectif en termes de points, mais surtout d’un point de vue symbolique. Nos supporters méritent que nous gagnions pour eux et que nous offrions, tous ensemble, cette première victoire de la saison à Tribut !