Publié le 1 août 2017
On poursuit notre tour de France des clubs avec les relégués de Ligue 2 à commencer par le Red Star !
Photo actualités

C’est à n’en pas douter une grosse écurie de notre championnat 2017-2018. Multiple vainqueur de la Coupe de France, champion de France de D2 dans les années 30, le Red Star est un club historique qui connaît parfaitement le champion de National, mais qui n’a pas l’intention d’y faire de vieux os !

Date de création : 1897

Stade : Stade Bauer (3000 places),

Entraîneur : Régis Brouard

Président : Patrice Haddad

Couleurs : Vert et blanc

Logo : 

 

Joueurs à suivre :

  • Matthieu Fontaine : Formé à Lens, Matthieu Fontaine dispose d’un solide CV en National et en Ligue 2. Passé par Reims, Le Poiré-sur-Vie et Amiens, le défenseur est un atout d’expérience dans l’effectif audonien.
  • Abdoulaye Sane : Du haut de son mètre 84, Abdoulaye Sane peut être un poison pour les défenses adverses. Passé par Rennes et par Laval, l’attaquant sénégalais devrait avoir le champ libre alors que les deux meilleurs buteurs de la saison dernière sont partis.

 

Le mot du coach : « Quand un club connaît la descente, forcément, elle engendre beaucoup de changements dans le groupe. Beaucoup de joueurs nous ont quitté, on a du reconstruire un effectif,  un groupe. C’est sur quoi nous avons travaillé durant l’intersaison. On repart d’une nouvelle page. Après un premier match amical face à Amiens où l’on concède 5 buts, on a progressé sur l’application de nos principes de jeu tout au long de la préparation. On n’a concédé que 2 buts sur les 4 matches suivants. C’est positif de pouvoir s’appuyer sur une base défensive solide dans un championnat comme le National. On espère voir la même chose lors du premier match face à Pau vendredi. Évidemment, notre ambition première est de retrouver le monde professionnel le plus vite possible. Mais il faut faire attention avec les objectifs. Tous les clubs de National rêvent également de jouer les premiers rôles et de rejoindre la Ligue 2. »

 

Son top 3 :

« C’est toujours compliqué de dégager des favoris dans un championnat comme celui-ci. Les équipes qui sont là depuis plusieurs saisons et qui ont joué les premiers rôles sans parvenir à monter lors des dernières saisons sont pour moi des « favoris ». »