Publié le 17 février 2022
À deux jours d'affronter l'AS Nancy Lorraine, Jérémy Vachoux se confie sur cette rencontre qui peut s'avérer importante dans la dynamique actuelle de nos Maritimes. Entretien.
Photo actualités

Jérémy, comment s’est déroulée cette semaine de préparation du match contre Nancy, après la belle victoire à Tribut face à Rodez (2-0) ?

Comme chaque match ! Certes, c’est un match important car nous pouvons mettre Nancy à 10 points, mais on préfère se préparer normalement et se concentrer seulement sur nous. Il faut avant tout continuer cette série car, en ce qui nous concerne, c’est le plus important.

Depuis le coup d’envoi de cette deuxième partie de saison, on sent l’équipe différente, comme si elle se sentait bien mieux qu’en fin d’année civile…

C’est vrai que le groupe se sent très bien. On est entrés dans une nouvelle dynamique avec une bonne gestion des premiers matches, face à de grosses équipes. Tout naturellement, une dynamique s’est créée. Nous sommes devenus beaucoup plus solides défensivement et on a retrouvé de l’efficacité devant le but. Ça donne de l’espoir pour la suite et on sait très bien que le maintien se jouera jusqu’à la fin. C’est pourquoi il faut maintenir cette dynamique le plus longtemps possible.

« Tout le monde fait des efforts et, naturellement, ça paye » – Jérémy Vachoux

En tant que dernier rempart de l’équipe, comment analyses-tu, justement, cette solidité défensive de l’équipe ?

C’est le travail de tout un groupe. Les défenseurs ne sont pas les seuls à défendre. Ça part des attaquants. Tout le monde fait des efforts et, naturellement, ça paye. Quand un coéquipier se fait passer, celui à côté va rattraper le coup. On fait preuve de solidarité et d’abnégation. On essaie de rester les plus solides possible tout en sachant que nous aurons, derrière, des situations devant pour marquer.

On sent qu’offensivement, l’équipe arrive à se créer beaucoup plus d’occasions qu’en fin de première partie de saison…

Une nouvelle fois, c’est le résultat du travail de tout le groupe. Il n’y a pas de meilleure preuve que le deuxième but que nous avons marqué contre Rodez. Notre piston gauche, Driss Trichard, est au centre, et c’est notre piston droit, Emeric Dudouit, qui marque. Peut-être qu’avant, nous n’amenions pas ce petit plus qui permettait d’être performants offensivement. Désormais, on parvient à marquer sur nos temps forts et c’est ce qui fait la différence.

Penses-tu qu’un déclic s’est produit à la trêve, au sein du groupe ?

On s’est dit que, de toute façon, nous n’avions rien à perdre et qu’il ne fallait pas avoir de regrets en fin de saison. Notre objectif, dès lors, est devenu de faire mieux que lors des matches aller : transformer une défaite en match nul ou en victoire et transformer un match nul en victoire. On savait que si on réalisait ça, on allait progresser et prendre des points. Même si en début de saison, les résultats n’étaient pas là, on pratiquait un football qui n’était pas mauvais. Là, on a réussi à switcher car le plus important, c’est le mental. Désormais, nous sommes en mode « guerrier » pour cette deuxième partie de saison.

Comment tu appréhendes cette rencontre face à l’AS Nancy Lorraine ?

Ce qui est sûr, c’est que cela va être un très gros match. Pour eux, c’est un peu l’une des dernières chances de recoller, tandis que pour nous, c’est l’occasion de les mettre à 10 points. Je pense qu’il faut déjà les laisser, au moins, à 7 points. Il faudra donc être solides défensivement, marquer sur nos situations et faire preuve de courage et de solidarité.

« Il faudra faire preuve de courage et de solidarité » – Jérémy Vachoux

Quelle analyse fais-tu de cette équipe nancéienne ?

Comme l’a dit le coach : c’est une « bête blessée ». Ils sont en difficulté depuis quelques mois, mais là, on voit que sur leurs deux derniers résultats, ils ont changé de  mentalité et sont beaucoup plus dans le courage. Il va donc falloir faire très attention car cela va être un match très compliqué.

D’un point de vue personnel, on te sens en grande forme depuis ton retour de blessure…

Je me sens très bien ! Franchement, ça va super. Comme tout footballeur, j’adore jouer et être sur le terrain. C’était un petit coup dur pour moi car j’avais enchaîné les matches. J’ai fait de gros efforts pour récupérer le plus vite possible et, désormais, je monte en puissance et c’est le plus important !