Contre vents et marées

Publié le 4 mai 2018
Notre équipe réserve reçoit Chambly ce dimanche au stade Marcel Tribut. Maintenus en National 3 à quatre journées de la fin du championnat, les ouailles de Jean-Charles Delgrange aborderont ce match avec moins de pression. Entretien avec un coach satisfait !
Photo actualités
  • Jean-Charles, c’est avec un pression moindre que vous accueillez Chambly ce dimanche, le maintien en National 3 étant acté ?

« Certes il y a moins de pression, mais on joue chaque match pour le gagner. On jouera le jeu jusqu’au bout avec un nouvel objectif : celui de terminer dans les cinq premiers. Ce serait une belle saison si on y parvenait. Maintenant, Chambly n’est pas maintenu. Ce ne sera pas un match simple. Chambly est une belle équipe, une réserve de National qui fait descendre pas mal de joueurs de l’équipe première. On s’attend à un gros match. A nous de garder les ingrédients qu’on a mis mardi contre Wasquehal pour l’emporter. »

  • Pour une première saison en National 3, l’objectif maintien est atteint ?

« Le maintien, c’était l’objectif collectif du groupe et il est atteint. Après, il y a aussi les objectifs plus individuels, notamment celui pour une équipe réserve d’amener des jeunes en équipe première. On pourra faire le bilan en fin de saison.  »

  • Êtes-vous satisfait de vos joueurs pour cette première saison dans le championnat de National 3 ?

« Oui, ils ont vraiment bien répondu à l’exigence de la division. On a eu quelques périodes où il a fallu s’adapter, notamment en termes de déplacement. On voit que sur les premiers longs déplacements, on ne fait pas spécialement de bons résultats. Les joueurs ont ensuite réussi à s’adapter, donc je suis très satisfait de ceci. »

  • Un maintien acquis à quatre journées de la fin, une actuelle quatrième place… Vous-vous attendiez à une telle prestation de la part vos joueurs ?

« Je vais dire oui parce que je connaissais le groupe que j’avais formé. Je connaissais leurs qualités, leur investissement. Ce sont des travailleurs, des garçons à l’écoute. Or, quand on est investi et qu’on travaille, la plupart du temps on est récompensés par une progression et des résultats. Je ne suis pas réellement surpris. »

  • Quelles ont été les clés pour assurer ce maintien ?

« Pour qu’une équipe réserve fonctionne, il faut une bonne entente avec le groupe de la première. C’est l’une des clés. Or, chaque fois que des joueurs de la National sont descendus avec nous, ils n’ont jamais triché, ils ont toujours répondu présent. L’autre clé, c’est la progression des joueurs par leur travail et leur investissement. »

  • Comment s’est passée cette première saison aux côtés de votre adjoint Stjepan Cvitkovic ?

« Très bien ! Surtout qu’il avait un rôle plus important en tant qu’adjoint, car je passais mon diplôme (d’entraîneur). Donc sur la saison, il y a eu huit semaines où j’étais absent et il a très bien pris le relais. Le plus important est d’avoir un discours commun, malgré le fait qu’on ne puisse pas être d’accord sur tout ! »

  • Quels sont les grosses différences entre la DH et la N3

« En National 3, dans leurs temps forts, les équipes vont marquer un but. Elles ont souvent l’attaquant qui va faire la différence à ce moment-là. Tandis qu’en DH, on peut subir des temps forts sans prendre de but. En National 3, il y a ce joueur que le club paye, car il a de la qualité et fait des différences. »

  • Les apports des descentes de National ont été convaincant cette saison ?

« Oui, comme je l’ai dit précédemment, pour un bon fonctionnement de la réserve, il faut que les joueurs de l’équipe première adhèrent au projet de l’équipe réserve. Ça n’était pas forcément facile pour eux, car l’équipe première vit une saison difficile, mais ils ont toujours été dans l’esprit. »

  • A plus long terme quelles sont les ambitions du club ?

« Toujours de se maintenir. Je pense que c’est important d’évoluer au niveau fédéral pour une équipe réserve d’un club de National. Sachant que l’objectif de fin de saison chez les jeunes est d’amener nos U17 et U19 en Nationaux. Une bascule des U19 Nationaux en National 3 peut être très intéressante à l’avenir. On sait très bien que l’année prochaine risque d’être un peu plus compliquée pour notre réserve parce qu’on va repartir sur un nouveau cycle avec un travail sur les plus jeunes. Mais avant, l’ambition est de rester en National 3 ! »

USLD 2 – Chambly : dimanche 6 mai, 15h, stade Tribut. Entrée gratuite.