Contre vents et marées

Publié le 6 octobre 2020
L’attaquant, Fantamady Diarra, international malien, évoque son arrivée à Dunkerque. Très heureux de rejoindre le club « Bleu et blanc », il espère vite se fondre dans le moule maritime et apporter un vrai plus offensivement. Présentation.
Photo actualités

Fantamady, alors heureux de signer à Dunkerque ?
« Oui, je suis très heureux ! C’est une équipe que je suivais depuis un moment. Je connais certains joueurs qui ont évolué à Dunkerque et qui m’en ont dit le plus grand bien. Je rejoins une équipe ambitieuse, son bon début de championnat parle pour elle. »

Le fait de travailler de nouveau avec Fabien Mercadal a compté aussi dans ton choix ? 
« Oui, c’est certain ! Je connais les méthodes de travail du coach. Nous avons déjà travaillé ensemble par le passé lorsque nous étions à Tours. J’en conserve un bon souvenir. »

Quel a été le discours du coach pour te convaincre ?
« Il m’a parlé du projet. Mais je n’ai pas réfléchi bien longtemps avant d’accepter. Je sais qu’il y a plein de bonnes choses à faire ici. Et c’est enthousiasmant ! »

« Je connais les méthodes de travail du coach. J’en conserve un bon souvenir »

Tu étais libre depuis ton départ de Châteauroux, l’été dernier. Comment as-tu vécu cette période ?
 » C’est le foot et la vie qui veulent ça. Je ne cherche pas d’explications. Le club de Châteauroux n’a pas souhaité me conserver. Aujourd’hui, j’ai signé à Dunkerque et j’en suis très fier ! »

En plus de signer à Dunkerque, tu retrouves aussi la Ligue 2 ?
 » Oui, c’est top ! C’est un championnat, en plus, que je connais bien. J’y ai marqué quelques buts par le passé. J’espère en marquer d’autres bientôt… »

« Il y a plein de bonnes choses à faire ici »

Quel est ton poste de prédilection ?
« Le coach me connaît très bien. Il sait la manière dont j’aime évoluer. Après, je n’ai pas de poste défini. Je suis un attaquant de formation. Je m’adapterai en fonction des choix tactiques de Fabien. Je reste à la disposition de l’équipe. »

Un mot pour nos supporters ? 
« Je sais que dans le Nord, le public est souvent chaleureux et pousse son équipe. Et ça, j’apprécie ! J’aime ses ambiances festives où tu sens tes supporters qui t’encouragent. C’est très motivant ! »

Enfin, concernant l’équipe nationale du Mali, où tu as déjà évolué. Comment envisages-tu l’avenir ? 
 » J’ai envie d’y retourner, c’est normal. Mais pour être appelé, il me faudra être performant avec le club de Dunkerque. Mais, mon esprit est déjà tourné vers la Ligue 2 et surtout mon nouveau club ! »