Contre vents et marées

Publié le 1 février 2019
Nos Maritimes se sont inclinés face au Pau FC après avoir manqué deux penaltys. Une soirée maudite pour nos "Bleu et blanc"...
Photo actualités

Nos Maritimes étaient de retour au stade Tribut ce vendredi soir pour la vingtième journée du National. Après une minute de silence en l’honneur de Milo Vandycke, ancien joueur de l’USLD décédé ce mardi, le jeu reprenait ses droits sur une pelouse en parfait état.

Invaincus en 2019, Dunkerquois et Palois rentraient dans la rencontre sans round d’observation. La première grosse occasion était à mettre à l’actif des Palois qui étaient proches d’ouvrir le score par Yankuba Jarju, mais Baba Toure sauvait les siens sur sa ligne (0-0, 11e). Nos Maritimes réagissaient par l’intermédiaire de Kevin Nzuzi Mata, mais la frappe du meilleur buteur dunkerquois était trop croisée (0-0, 14e).

Le match se poursuivait sur un rythme élevé alors que l’engagement était de mise. Nos « Bleu et blanc »‘ avaient l’occasion d’ouvrir le score sur corner, mais la frappe de Nicolas Bruneel, bien servi par Mehdi Chahiri, était détournée par la défense paloise (0-0, 23e). Les Maritimes se mettaient en valeur peu avant la demi-heure de jeu avec une frappe de Bilel El Hamzaoui, elle aussi contrée par l’arrière garde adverse ! Blessé, ce même Bilel El Hamzaoui devait quitter ses partenaires, remplacé par Dimitri Boudaud (0-0, 32e).

Les Palois n’avaient pas dit leur dernier mot puisque sur un coup franc à la limite de la surface, l’intenable Vincent Thill prenait à revers la défense avec une frappe dont le rebond surprenait Axel Maraval (0-1, 35e). Un coup dur pour les hommes de Claude Robin plutôt dans le coup jusque-là ! Les « Bleu et blanc » poussaient pour revenir au score, mais ce sont les hommes de Bruno Irles qui terminaient mieux cette première période.

Guendouz et la transversale sauvent le Pau FC

Au retour des vestiaires, le rythme ne retombait pas entre deux équipes qui se livraient un beau combat. Pau profitait d’une mauvaise relance de la défense maritime pour doubler la mise par Name (0-2, 49e).

Le match s’emballait. Dos au mur, les Maritimes sonnaient la révolte et réduisaient le score dans la foulée par Mehdi Chahiri (1-2, 51e). Les hommes de Claude Robin mettaient le pied sur le ballon pour tenter de revenir au score. Blessé, Ludovic Gamboa était remplacé par la dernière recrue Mohamed Bayo. Martin François faisait également son entrée en remplacement de Randi Goteni alors que la domination dunkerquoise se poursuivait.

Dimitri Boudaud était tout proche d’égaliser, mais sa frappe à bout portant était captée par Alexis Guendouz (1-2, 67e). L’USLD poussait, mais la réussite fuyait nos joueurs… La meilleure illustration arrivait à la 78ème minute… Après avoir obtenu une faute sur Mohamed Bayo, Kevin Nzuzi Mata se présentait au point de penalty et voyait sa tentative sortie par le portier palois (1-2, 78e) !

Dans une deuxième période totalement à l’avantage de nos « Bleu et blanc », rien ne souriait aux Dunkerquois malgré de nombreuses tentatives ! Dimitri Boudaud puis Martin François butaient tour à tour sur un Guendouz décidément en verve…

Les Béarnais temporisaient alors qu’Axel Maraval n’était plus inquiété depuis l’heure de jeu. Juste avant le début du temps additionnel, l’arbitre accordait un deuxième penalty aux Dunkerquois suite à une faute sur Jérémy Huysman. C’est Dimitri Boudaud qui s’y collait, mais le milieu de terrain voyait sa frappe repoussée par la barre transversale !

Le score n’évoluait plus. Une issue terrible pour nos Dunkerquois qui ont complètement maîtrisé la deuxième période, mais ont cruellement manqué de réussite. Il faudra désormais se ressaisir dès samedi sur la pelouse de Villefranche pour tenter de sortir de la zone de relégation.

 

USLD – PAU FC :  2-1 (0-1)

Avertissements : Sylla (54e), Daubin (75e) pour Pau ; Goteni (61e) pour Dunkerque

Buts : Thill (35e), Name (49e) pour Pau ; Chahiri (51e) pour Dunkerque

USLD : Maraval ; Thiam, Touré, Huysman, Fischer ; Bruneel, Goteni (François, 61e) ; El Hamzaoui (Boudaud, 32e), Chahiri, Gamboa (Bayo 58e) ; Nzuzi Mata