Contre vents et marées

Publié le 6 décembre 2019
Le coach maritime Claude Robin fait le point à deux jours d'un périlleux déplacement à Reims Sainte-Anne, pour le huitième tour de Coupe de France !
Photo actualités
  • Claude, comment abordez-vous ce match placé entre une difficile victoire au Puy et un derby face à Boulogne ?

« Quand on est favoris, c’est toujours dangereux. A nous d’assumer notre rang, notre classement, notre statut finalement ! Il est évident qu’il est préférable d’être de l’autre côté puisque cette équipe de Reims n’aura rien à perdre contre nous. C’est là tout l’enjeu de ce match. On va jouer sur un terrain synthétique qui nivelle forcément les valeurs, d’autant que cette équipe a l’habitude de jouer sur ce terrain. »

  • Vous êtes allés voir Reims Sainte-Anne jouer, qu’en avez-vous retenu ?

« On sait que ce sont des joueurs qui ont le niveau pour évoluer au-dessus. Ils sont là pour un challenge, c’est à dire remonter, mais ils n’ont pratiquement que des joueurs qui ont connu le niveau au-dessus et qui sauront, à n’en pas douter, se mettre à niveau pour un match spécial. »

  • Le fait de pouvoir affronter une équipe de Ligue 1 au tour suivant est un facteur de motivation supplémentaire ?

« Evidemment. Nous aussi, on doit avoir cette motivation, à savoir se mettre au devant des projecteurs, mettre le club en avant, mettre les joueurs en avant aussi puisque la Coupe peut permettre de faire découvrir des talents. On a moultes façons d’êtres motivés pour ce match. Il ne faudra pas se tromper et être prêt le jour J en étant conscient que cette équipe de Reims n’a rien à perdre. »

  • Vous abordez ce match avec un groupe qui retrouve du volume ?

« Oui, Alexandre (Lauray) devrait faire partie du groupe. Yvann (Maçon) revient aussi, tout comme Ludo (Gamboa). C’est bien, ça donne de l’émulation. Peut-être que d’autres joueurs auront du temps de jeu pour s’exprimer, c’est important. A eux de saisir leur chance !