Contre vents et marées

Publié le 9 février 2019
Nos Maritimes sont revenus de Villefranche avec trois précieux points grâce à un but de Mohamed Bayo inscrit en fin de première mi-temps !
Photo actualités

Décalée au samedi en raison du match de Coupe de France de Villefranche disputé mercredi, la rencontre entre l’USLD et le FCVB débutait tranquillement. Privé de nombreux titulaires, dont Bilel El Hamzaoui, Ludovic Gamboa ou encore Mehdi Chahiri, l’USLD retrouvait Paul Arnold Garita, de retour de blessure, à la pointe de l’attaque.

Après un round d’observation de dix minutes, les Dunkerquois étaient les premiers à se montrer dangereux, mais le centre de Mohamed Bayo traversait la surface sans trouver preneur (0-0, 10e) ! Nos Dunkerquois prenaient progressivement le dessus avec notamment trois corners consécutifs dont un proche d’aboutir à l’ouverture du score sur une superbe tête de Randi Goteni repoussée par Alexis Sauvage (0-0, 12e).

Le bon pressing maritime empêchait le FCVB de développer son jeu alors que le match était arrêté pendant près de dix minutes suite à la blessure d’un arbitre assistant. Cette courte pause était bénéfique aux Caladois qui reprenaient des couleurs après un bon passage maritime. La partie s’équilibrait à la demie heure de jeu, mais les occasions franches étaient rares de part et d’autre !

Dans un temps fort caladois, Paul Arnold Garita avait l’occasion de débloquer les compteurs, mais l’attaquant maritime manquait son face à face avec le portier adverse (0-0, 40e). Baba Toure était averti dans la foulée sur le contre mené par Villefranche (0-0, 41e).

Il fallait attendre l’entrée dans le temps additionnel pour voir les filets trembler sur une action collective rondement menée et conclue par Mohamed Bayo, parfaitement servi par Randi Goteni. La dernière recrue s’offrait son premier but sous le maillot dunkerquois après avoir trompé Alexis Sauvage (0-1, 45e) ! Sonnés, les Caladois ne parvenaient pas à revenir au score avant le retour aux vestiaires.

Des occasions puis le dos rond !

De retour sur la pelouse, les « Bleu et blanc » repartaient avec les mêmes intentions offensives et étaient proches de doubler la mise sur corner (0-1, 47e). Malgré du déchet des deux côtés, les deux équipes se montraient entreprenantes alors que Baba Toure restait au sol (0-0, 50e).  Les occasions se multipliaient pour nos « Bleu et blanc » qui ne relâchaient pas leur étreinte et gagnaient de bons ballons au milieu du terrain. Malgré leur volonté, les partenaires de Dimitri Boudaud ne parvenaient pas à se mettre à l’abri (0-1, 60e).

Le rythme retombait d’un cran à l’heure de jeu alors que la défense maritime se montrait redoutable et annihilait les offensives adverses. Solides, les Maritimes continuaient de se montrer à leur avantage, mais étaient poussés à la faute. Entré en remplacement de Paul Arnold Garita, Kevin Nzuzi Mata était proche d’inscrire un nouveau but cette saison, mais Alexis Sauvage sauvait encore les siens (0-1, 76e).

La fatigue se faisait sentir de part et d’autre alors que Jérémy Huysman quittait ses partenaires sur civière, remplacé par Alexis Calant (0-1, 79e). Le FCVB tentait de sonner la révolte dans le dernier quart d’heure, mais l’USLD tenait bon et faisait le dos rond. Claude Robin procédait à un dernier changement avec l’entrée en jeu de Martin François pour terminer cette rencontre. La tension était palpable en cette fin de match !

Non sans trembler, les Maritimes parvenaient à conserver leur court avantage dans le temps réglementaire. L’arbitre annonçait cinq longues minutes de temps additionnel, des minutes qui semblaient interminables, mais qui ne changeaient rien au résultat final ! Nos Maritimes l’emportaient et empochaient trois précieux points en terre caladoise !

 

VILLEFRANCHE – USLD :  0-1 (0-1)

Avertissements : Toure (41e), Boudaud (70e), Goteni (72e) pour Dunkerque ;  Blanc (55e) pour Villefranche.

But : Bayo (45e) pour Dunkerque.

USLD : Maraval ; Thiam, Touré, Huysman (Calant, 78e), Tchouatcha ; Bruneel (François, 86e), Goteni, Fischer ; Boudaud, Garita (Nzuzi Mata, 75e), Bayo