Publié le 15 octobre 2022
Il ouvre son compteur de but face à Villefranche-Beaujolais, Yohan BILINGI répond à nos questions dans la rubrique "trois questions à ..."
Photo actualités

Bonjour Yohan. Comme beaucoup d’entre vous tu es arrivé cet été, comment s’est déroulé ton intégration et comment cela se passe entre vous ?

Y.B. : « Franchement, mon intégration se passe super bien, il y a beaucoup de nouveaux joueurs, on a formé un nouveau groupe. La cohésion d’équipe est vraiment bonne, on s’entend tous très bien et justement il y a un mélange avec les anciens et les nouveaux et ça se passe bien. De plus, nous avons plusieurs temps dédiés afin de renforcer les liens entre nous mais également avec nos supporters qui nous suivent et nous encouragent à chaque match. J’ai par exemple inauguré les déjeuners écoles de cette année en partant, avec Yannick et Julien, à la rencontre des enfants d’une école primaire. Cela nous permet de nous retrouver dans un contexte différent de celui du club et des entraînements, cela ne peut que nous souder davantage. « 

Tu as inscrit ton premier but de la saison ce mercredi contre Villefranche-Beaujolais. Qu’est ce que cela représente pour toi et plus généralement comment te prépares-tu à un match ?

Y.B. : « Marquer un but représente énormément pour moi, j’ai étais décisif lors de ce match mais ce qui comptait le plus c’était la victoire collective et de pouvoir participer à la victoire du groupe.

Au niveau de la préparation du match, tout se passe en amont, à l’entraînement en premier lieu. On doit, tout d’abord, bien s’entraîner au quotidien pour pouvoir tout donner sur le terrain et réussir à mettre la même énergie que l’on a aux entraînements pendant les matchs. »

Vous avez très bien débuté le début de saison en étant actuellement co-leader du Championnat. Comment abordez-vous le basculement vers la Coupe de France ?

Y.B. : « La Coupe de France, c’est un contexte différent du championnat parce qu’on se donne à fond et on essaye d’aller le plus loin possible. Nous préparons les matchs de Coupe de France de la même manière que les matchs de championnat. La préparation est la même, l’intensité et la combativité que nous y mettons, également. 

Et si j’avais un dernier mot, cela serait pour nos supporters, nous avons besoin de vous pour ce match contre Calais, venez nous supporter, votre présence est vraiment importante pour nous ! »