Contre vents et marées

Publié le 31 juillet 2018
Présentation avec l'une de nos dernières recrues, Valentin Voisin, milieu défensif qui nous arrive du SM Caen !
Photo actualités

Bonjour Valentin ! Pour commencer, pourrais-tu te présenter et nous retracer ton parcours !

« Je m’appelle Valentin Voisin, je viens d’avoir 22 ans. Je suis originaire de Cherbourg en Basse-Normandie. J’ai commencé le football à l’âge de 6 ans, j’ai ensuite été repéré par Caen à l’âge de 11 ans. J’ai fait des tests et je suis entré au centre de formation à 13 ans. Ensuite, j’ai signé pro là-bas à l’âge de 19 ans. Malheureusement, je me suis fait les ligaments croisés, ce qui m’a freiné dans ma progression. J’ai mis un peu de temps à revenir, puis je suis bien revenu. Je n’ai pas eu la confiance du coach, donc j’ai été obligé de partir en prêt la saison dernière pour une demie saison à Avranches où tout s’est super bien passé. »

Justement, le hasard du calendrier fait que l’USLD débutera sa saison à Avranches vendredi !

« Oui, d’ailleurs, le président d’Avranches m’a appelé pour me dire « à vendredi ». Tout s’était super bien passé là-bas. C’était une belle expérience car on était dans le trou quand je suis arrivé et qu’on a finalement réussi à se maintenir et à finir à la cinquième place. C’était une belle expérience pour moi. »

Est-ce frustrant lorsqu’on signe un contrat professionnel de ne pas réussir à obtenir du temps de jeu ?

« Forcément, il y a de la frustration oui, mais il ne faut pas rester sur cette frustration et il faut aller chercher du temps de jeu. C’est ce qu’il y a de plus important dans le foot. C’est pourquoi je n’ai pas hésité à venir à Dunkerque ! »

Pourquoi avoir choisi l’USLD ?

« J’avais d’autres pistes dans le championnat de National, mais le coach Fabien Mercadal, qui a longtemps entraîné l’USLD, m’a conseillé et m’a bien vendu le club. Il m’a dit qu’il y avait de belles infrastructures, un projet intéressant et l’opportunité de progresser ici »

Tu as eu l’occasion de disputer deux matchs amicaux avec Caen avant de t’engager avec Dunkerque.

« Oui, j’ai joué deux matchs. Ca s’est bien passé, mais le coach Mercadal m’a dit que j’avais besoin d’expérience et qu’il fallait que j’aille jouer pour moi. Or, je sais qu’on apprend beaucoup en National, surtout lorsqu’on est un jeune joueur. J’ai donc écouté ses conseils et j’ai été accepté d’être prêté à Dunkerque. »

Quel regard portes-tu sur ce championnat de National ?

« C’est un championnat qui est très athlétique. Les matchs se gagnent à la fin et sont souvent très serrés. Il y a de très bons joueurs dans ce championnat. C’est une compétition enrichissante, qui permet d’apprendre dans pleins de domaines : tactique, physique, technique, mais surtout athlétique. »

Qu’est ce qu’il te manque pour essayer de grappiller du temps de jeu avec ton club de Caen ?

« Je pense que c’est d’être plus décisif, d’avoir des stats. Dans le jeu, je pense que ça va à peu près, même si je peux gagner encore un peu plus au niveau athlétique selon moi. »

Quel est ton poste de prédilection ?

« De base, c’est au poste de sentinelle, devant la défense, que je me sens le mieux. Mais à Avranches, j’ai joué comme relayeur et tout s’est bien passé. J’ai donné quatre passes décisives en quinze matchs lors de mon passage là-bas. »

Quels sont tes objectifs en venant à Dunkerque ?

« Mon but, c’est d’avoir le plus de temps de jeu possible et de finir le plus haut possible avec le club. On verra jusqu’où on va arriver, mais on a un bon groupe. J’ai été bien accueilli et je pense qu’il y a de bonnes choses à faire. »

Tu connaissais des joueurs de l’équipe ?

« Aucun. J’arrive dans l’inconnu, mais c’est un bon groupe, de bons gars et ils vont bien m’intégrer. Il n’y a pas de raisons que ça se passe mal ! »

Qui sont tes potes dans le monde du foot ? 

« J’en ai pas mal. Les plus connus sont Thomas Lemar qui est en équipe de France, Adama Diakhaby qui était à Monaco, Youssef Aït Benasser. J’ai été formé à Caen avec Thomas et Adama. Ce sont deux bons potes. Je suis aussi ami avec Raphaël Guerreiro qui joue à Dortmund. Il y  pas mal de mecs avec qui je suis resté en bons termes. Le foot, c’est un milieu où son se fait beaucoup d’amis ! »