Contre vents et marées

Publié le 7 novembre 2018
Les dirigeants du club maritime ont rencontré Valentin Candas ce lundi matin et ont décidé de libérer le jeune attaquant, désormais libre de s'engager dans un autre club.
Photo actualités

Le président Jean-Pierre Scouarnec et le secrétaire général Edwin Pindi ont reçu ce lundi matin le jeune Valentin Candas. Ce dernier a fait part aux dirigeants de sa volonté de quitter le club afin de pouvoir poursuivre ses études. Une demande acceptée par le club maritime.

Edwin Pindi, secrétaire général : « Nous avons reçu Valentin Candas et son père lundi matin. Beaucoup de choses ont été relayées dans les médias alors que nous n’avions pas encore vu Valentin, qui avait souhaité prendre du recul après l’altercation avec Bilel El Hamzaoui. Valentin est un jeune joueur prometteur, qui entamait sa première saison complète en National. Nous souhaitions le voir grandir au sein de notre équipe première afin qu’il poursuive sa progression après ses premières apparitions en championnat la saison dernière. Mais le joueur nous a fait part de son souhait de quitter le club de l’USL Dunkerque, notamment dans le but de reprendre ses études et de rejoindre un club qui lui permette d’être disponible pour suivre ses cours. Au vu des raisons évoquées par Valentin Candas, le club a décidé d’accéder positivement à sa demande. »

Valentin Candas, joueur : « J’ai souhaité quitter le club car je ne prenais plus de plaisir sur les terrains et que je souhaitais reprendre mes études pour ne pas faire uniquement du foot, ce qui était devenu difficile à l’USLD. J’ai donc rencontré les dirigeants avec qui tout s’est bien passé. On a beaucoup discuté, mis les choses au clair. C’était une explication nécessaire. Le foot n’est plus mon unique priorité aujourd’hui et il restera secondaire dans un premier temps, car je souhaite terminer mes études. Je regrette ce qui a pu être écrit dans la presse. Je me suis exprimé à un moment où j’étais à la fois choqué, vexé et en colère. j’ai dit des choses qui n’avaient pas lieu d’être et je m’en suis excusé auprès des dirigeants du club, car l’USLD m’a beaucoup apporté. On s’est quittés en bons termes et ça m’a soulagé, car je regrettais la manière dont ça s’était passé. »

Jean-Pierre Scouarnec, Président : « Eu égard aux échanges avec Valentin et son père réalisés dans un esprit sage, apaisé et constructif, j’ai décidé d’accéder à la demande de Valentin et de lui donner sa lettre de sortie. Je suis convaincu que Valentin doit se refaire moralement et quoi de mieux que d’aller jouer avec ses copains à Saint-Omer. Il me semble évident que Valentin va y grandir encore et nous garderons un œil sur son évolution. Je continue à être convaincu que Valentin est un joueur d’avenir pour l’USLD. Je lui souhaite de réussir dans le domaine scolaire et bien évidement dans son domaine sportif et nous retrouverons Valentin, j’en suis convaincu, sur la pelouse de Tribut mais avec nos couleurs et un autre statut. Je tiens également à remercier ses parents et Monsieur Candas pour nos échanges amicaux et sincères. Je tiens, toutefois, à stigmatiser l’attitude pour la moins agressive de Monsieur Laridon à l’égard de l’USLD et qu’il sache bien que ce n’est pas pour lui que nous avons accepté le départ de Valentin à Saint-Omer, mais uniquement pour le bien-être de ce garçon très méritant et très courageux. Que mes pensées les plus sympathiques accompagnent dans ses nouveaux challenges. A bientôt Val. »

 

L’USL Dunkerque souhaite une bonne continuation à Valentin Candas pour la suite.