Publié le 23 mars 2017
Nos "Bleu et blanc" seront de nouveau sur la pelouse de Tribut, ce week-end, pour la réception de Concarneau. Un nouveau choc du haut de tableau. Analyse des forces en présence !
Photo actualités

Décidément, les belles rencontres se suivent au stade Tribut ! Après Béziers, c’est en effet l’US Concarneau qui se déplace dans la cité de Jean-Bart. Promu en National cet été, le club breton a impressionné son monde depuis le mois d’août. Avec 11 victoires, 6 nuls et 8 défaites avant leur déplacement dans le Nord, les hommes de Nicolas Cloarec réalisent une saison incroyable. A cause d’un coup de moins bien entre fin janvier et début mars (1 victoire, 2 nuls, 4 défaites), les Concarnois ont glissé de la première à la sixième place. Mais en écrasant Boulogne 3-0 la semaine dernière, ils ont envoyé un message fort : Concarneau y croit encore !

3-0, c’est également le score sur lequel nos Maritimes se sont imposés face à Béziers. Une victoire qui a mis du temps à se dessiner, mais une belle réaction après les points perdus à Marseille. Les « Bleu et blanc » auront à cœur de confirmer que la défaite à Consolat n’était qu’un accident en venant à bout des Bretons. A l’aller, les partenaires de Thomas De Parmentier l’avaient emporté 3-1 après avoir été menés au score. Mais chaque match a son histoire.

Une nouvelle victoire, la septième en huit rencontres, permettrait aux Dunkerquois de laisser Concarneau à sept points. Un revers en revanche permettrait aux Concarnois de revenir à un point et de relancer un peu plus le suspense de cette fin de championnat !

Avec 24 buts encaissés cette saison, les Bretons font partie des meilleures défenses de la division. Et niveau offensif, ils comptent quelques armes redoutables dans leurs rangs avec notamment Kalen Damessi (9 buts) qui devrait être absent, car sélectionné avec l’équipe du Togo.

Côté dunkequois, Florian Verplanck et Jean-Philippe Belet sont forfaits, alors que Marc Fachan, et Bevic Moussiti Oko sont incertains. En phase de rerprise, Alexis Allart devrait être trop juste également.

 

L’œil de Nicolas Cloarec :« On a eu une période délicate à gérer pour plusieurs raisons et notamment à cause d’absences préjudiciables. On a dû gérer ce temps faible qui est, je l’espère, derrière nous. On vient à Dunkerque avec l’envie de rester en course et de grimper de quelques places au classement. Dunkerque est dans une bonne dynamique, ils ont un bel effectif, un bon coach. C’est l’un des clubs les mieux armés pour postuler à l’accession. A nous d’essayer de leur poser des problèmes, de mettre notre jeu en place et de jouer sur nos valeurs. Si c’est le cas, on n’aura pas de regrets. On vient avec humilité, mais pas en victime. C’est un match charnière pour nous permettre de continuer à espérer. »

L’œil de Didier Santini :« Statistiquement, c’est toujours compliqué de confirmer deux matchs à domicile de suite. Mais on va essayer de continuer sur notre lancée, de jouer notre jeu, d’essayer de comprendre cette très bonne équipe. Il ne faut surtout pas tomber dans le piège de penser que Concarneau, malgré la victoire de la semaine dernière, est dans une moins bonne dynamique. On s’aperçoit qu’en National, chaque match est compliqué, que Châteauroux en a pris cinq à la maison la semaine dernière, qu’on a joué à Marseille où il manquait la moitié de l’équipe et qu’on a pris trois buts. Ça va se jouer sur la concentration, sur le respect. Il faut arriver sur le terrain et se mettre minable et ne pas penser que ça va être facile. Concarneau joue bien au ballon, c’est une équipe solidaire, qui se connaît bien. « 

 

USLD – CONCARNEAU : SAMEDI, 15H, STADE TRIBUT

USLD : 2ème avec 43 points – 40 buts marqués / 24 encaissés

Concarneau : 6ème avec 39 points – 32 buts marqués / 24 encaissés

 

LES AUTRES MATCHS DE CETTE 26ÈME JOURNEE

SEDAN PAU 

CRETEIL /LES HERBIERS 

PARIS FC/EPINAL 

MARSEILLE CONSOLAT CHATEAUROUX 

CA BASTIAQUEVILLY ROUEN 

BELFORT BOULOGNE 

BEZIERS CHAMBLY 

AVRANCHES LYON DUCHERE