Publié le 22 juillet 2017
Direction la Provence pour poursuivre notre tour d'horizon des clubs du National avec Marseille Consolat !
Photo actualités

Quatrième du précédent exercice, Marseille Consolat a perdu gros cet été avec le départ de son meilleur buteur, Umut Bozok. Pourtant, le club sudiste a su conserver une majorité de son ossature en y ajoutant une jeunesse qui ne demande qu’à prouver, ce qui peut laisser penser qu’une fois encore, l’équipe marseillaise sera compliquée à manœuvrer cette saison !

Date de création : 1964

Stade : Stade de La Martine (1 900 places),

Entraîneur : Eric Chelle

Président : Jean-Luc Mingallon

Couleurs : Vert et jaune

Logo : 

 

Joueurs à suivre :

  • Ibrahim Sacko : Convoité par plusieurs clubs à l’échelon supérieur, Ibrahim Sacko portera finalement le maillot de Consolat la saison prochaine. Le milieu de terrain passé par Valenciennes et par Boulogne devrait être un atout important dans l’entrejeu marseillais.
  • David Gigliotti : S’il n’a inscrit « que » quatre buts la saison dernière, David Gigliotti en a marqué la moitié contre Dunkerque ! Nos Maritimes savent donc à quel point il faudra de nouveau se méfier de celui qui a fêté se 32 ans en mai.

Le mot du coach : «On a réussi à conserver 80% de l’effectif, mais on a perdu des joueurs comme Umut Bozok, meilleur buteur du championnat ou comme Julien Lopez et Haruna Demba, deux éléments importants du groupe. On a tout de même gardé une ossature en incorporant des jeunes qui viennent du centre de formation de l’OM et qui ont un gros potentiel. Le groupe se connaît bien, on a une philosophie de jeu qui est en place depuis 3-4 ans maintenant et on travaille dans la continuité. Une autre de nos forces, qui peut parfois devenir une faiblesse, ce sont la défense de nos valeurs, les valeurs des quartiers Nord de Marseille. Pour ce qui est de nos ambitions, comme l’an dernier, on va essayer de prendre le maximum de points. Tout coach ou joueur veut gagner un maximum de matchs, mais on sait que c’est un championnat difficile qui s’annonce. On va essayer de bien y figurer et pour cela on va essayer de se montrer plus costauds défensivement, car on a pris beaucoup trop de buts l’an dernier.»

Son top 3 :

« Je ne suis pas un bon pronostiqueur. Tout le monde a sa chance dans ce championnat. Forcément, les équipes qui descendent vont être revanchardes, tout comme le SC Bastia s’il venait vraiment à évoluer en National 1. Il y a d’autres équipes qui peuvent tirer leur épingle du jeu : Concarneau, Chambly, Dunkerque… Ce que je souhaite en tout cas c’est autant de suspense que l’an dernier, du jeu et du respect ! »