Contre vents et marées

Publié le 4 octobre 2019
Nos Maritimes ont concédé leur troisième défaite de la saison face au Stade Lavallois. L'USLD avait portant ouvert le score, mais Laval a renversé la situation en fin de rencontre.
Photo actualités

Pour ce match de la dixième journée du National, Claude Robin et son staff étaient privés de nombreux cadres, blessés ou suspendus. L’occasion pour Thibault Vialla de signer sa première titularisation sur le couloir droit de l’attaque maritime. Les deux équipes ne se découvraient pas dans le premier quart d’heure, se livrant à un long round d’observation (0-0, 15e) !

Les premiers frissons parcouraient Tribut à la seizeième minute lorsque la frappe de Wilson Isidor à l’entrée de la surface trouvait le poteau d’Axel Maraval (0-0, 16e). Les Dunkerquois ne se laissaient pas démonter et répliquaient quelques minutes plus tard sur un bon mouvement collectif conclue par Dimitri Boudaud qui trouvait les gants d’Escales (0-0, 23e).

Les Maritimes prenaient progressivement le dessus dans cette rencontre et se procuraient deux nouvelles occasions par Dimitri Boudaud et Leverton Pierre (0-0, 31e). Les débats s’équilibraient dans un match rythmé, engagé et plaisant à regarder ! Nos « Bleu et blanc » étaient proches d’ouvrir le score sur corner, mais la tête de Loïc Kouagba trouvait le poteau d’Escales (0-0, 38e).

Les hommes de Claude Robin terminaient fort cette première période et se procuraient deux nouvelles occasions sans réussir à tromper le portier lavallois !

L’avantage puis la douche froide…

Au retour des vestiaires, les enfants de Jean Bart repartaient avec les mêmes intentions offensives dans un match sous tension ! Peu inquiétés défensivement, les hommes de Claude Robin maîtrisaient leur sujet, mais manquaient de réussite pour prendre l’avantage !

La montée en puissance de nos « Bleu et blanc » était finalement logiquement récompensée sur une superbe frappe de Leverton Pierre, auteur de son premier but sous le maillot bleu et blanc (1-0, 59e) ! Les Maritimes continuaient de pousser et ne se reposaient pas sur ce court avantage.

Claude Robin faisait rentrer du sang neuf avec le remplacement de par Willem Pierre-Charles (1-0, 70e) ! Le Stade Lavallois attendait les vingt dernières minutes pour se rebiffer et il fallait toute la vigilance d’Axel Maraval pour repousser les assauts adverses !

Le coach maritime était obligé de sortir le buteur dunkerquois Leverton Pierre, blessé, sous les acclamations du stade Marcel Tribut (1-0, 77e). Les hommes d’Olivier Frappoli ne lâchaient rien et poussaient, donnant quelques frayeurs aux supporters maritimes. Une frayeur confirmée sur un corner qui finissait dans le filets dans la confusion la plus totale (1-1, 81e).

Les choses empiraient quatre minutes plus tard lorsque Laval doublait la mise par Nzuzi (1-2, 85e). Une douche froide dont les Maritimes ne se relèveraient pas. Le temps additionnel n’y faisait rien et le Stade Lavallois empochait les trois points au stade Tribut.

Prochain rendez-vous pour nos Dunkerquois, le cinquième tour de Coupe de France, le week-end prochain, à Avesnes-sur-Helpe.

 

 USLD – LAVAL :  1-2 (0-0)

Buts : Pierre (59e) pour Dunkerque ; Tomas (81e), Nzuzi (85e) pour Laval

Avertissements : Dembele (26e), Cisse (62e) pour Laval ; Boudaud (34e), Bayo (89e).

USLD : Maraval (cap); Kouagba, Calant, Lauray, Macon ; Pierre (Bizet, 77e), Gomis ; Bosca, Boudaud, Vialla (Pierre-Charles, 70e), Bayo