Contre vents et marées

Publié le 18 juin 2018
Entraîneur des U16, auteurs d'une saison énorme sur le plan statistique conclue par une accession en U17 nationaux, Miloud Gaïd est revenu sur cet exercice 2018-2019 !
Photo actualités
  • Miloud, comment s’est passé cette saison ?

« Elle s’est très bien passée puisqu’elle aboutit à une accession. Le projet du club était de monter en U17 Nationaux, c’est la mission qui m’a été confiée par les membres du comité directeur et responsables techniques du club. Ce fut une saison enrichissante pour le groupe, puisqu’on a été à la fois chasseurs de nos concurrents en début de saison, puis chassés jusqu’aux trois dernières journées. Cela permet de constater le sérieux et le travail continu de nos joueurs pour atteindre leurs objectifs. Il a fallu prendre en compte plusieurs facteurs avec des matchs complexes face à des clubs professionnels lors de leur trêve de championnat 17 ans Nationaux, et réussir à prendre le maximum de points face aux clubs amateurs tout en gardant un œil sur nos concurrents. Dans l’ensemble, nos garçons ont énormément travaillé tout au long de la saison lors de leurs séances et sont récompensés de leurs efforts par cette accession. »

  • Peux-tu nous présenter ton groupe ?

«  C’est un groupe qui vit très bien, un groupe assez homogène avec des joueurs du littoral dunkerquois et des recrues venues apporter leurs qualités et aussi leur maturité pour accompagner nos garçons à réussir un projet commun. L’entente entre les arrivants et nos joueurs locaux s’est faite immédiatement malgré un temps de préparation assez court, ce qui nous a permis d’être attrayants dans ce championnat dès le début de saison. Chaque joueur est venu avec l’intention avant tout d’être formé et de pouvoir porter les couleurs du club avec conviction. Nous avons un groupe assez large, fort sur toutes les lignes, mature avec une force de caractère démontrée par leurs résultats. Les qualités de tous nous ont permis, en bossant dès le mois d’août, de jouer avec un contenu prometteur et de faire progresser nos garçons en proposant un jeu attrayant. Les joueurs ont pu être accompagnés tout au long de la saison par Kenny Lalande qui a su optimiser les performances des joueurs tout en prenant en compte la croissance des joueurs et la quantification du travail. Il y a aussi eu l’apport de Sofiane Denys qui a pu m’accompagner sur l’ensemble des matchs et entraînements avec ce groupe conséquent en apportant ses compétences, sa pédagogie. Nous avons su être complémentaire dans nos échanges avec les joueurs pour les maintenir concernés. Jeremy Ureel et Éric Allibert ont également accompagné nos gardiens de but lors des séances spécifiques et lors d’observations des match. Jean-Charles Delgrange et Fred Basire ont également eu une tâche énorme à accomplir dans leurs rôles sur le suivi scolaire et sportif de nos joueurs. Merci enfin au comité directeur qui a été présent lors de nos matchs et qui nous a soutenu jusqu’au bout, montrant un intérêt fort pour ce groupe. »

  • Quelle a été ta philosophie de jeu ?

« L’objectif était de donner à l’équipe les moyens de gagner en permettant à tous les joueurs de lire le jeu de la même manière. L’approche vise à trouver une intensité tactique et athlétique maximum à chaque séance dans un contexte aménagé de telle façon à ce qu’ils se rapprochent le plus possible de la vérité du match et développer des certitudes chez le joueur afin qu’il soit prêt à appréhender toutes les situations possible le jour du match. Pour retrouver ça, il faut maîtriser les temps de jeu. On effectue des exercices de mémorisation et de coordination, la synchronisation est fondamentale. Je suis très axé sur la possession du ballon, on cherche en permanence à en être le maître avec l’objectif de trouver des espaces dans lesquels on peut s’infiltrer chez l’adversaire, avoir une identité de jeu à tout enjeu, apporter une conception collective du football aux joueurs, tout en insistant sur la récupération collective du ballon. Il faut que dans les passes préparatoires, les joueurs soient très proche de l’endroit de la perte de balle afin de la récupérer immédiatement. Plus le pressing est dense, plus les joueurs sont proche les uns les autres, plus le joueur aura des solutions courtes et trouvera le déséquilibre. Le club est très vigilent aux valeurs et comportements du joueur sur l’aspect défensif, « le contre effort », le repli défensif, le harcèlement ce sont des atouts importants pour nous. Cette arme de défense nous a permis d’être en haut du tableau. Face aux clubs pros, il nous est arrivé très souvent de se faire éliminer, les réactions positive des joueurs étaient très justes dans cette situation puisqu’ils étaient capables de revenir très vite sur le porteur, Ici on défend contre vents et marées… »

  • Premier, invaincu, meilleure attaque et meilleure défense. C’est une satisfaction ?

« La première place appartient aux joueurs car elle récompense le travail accompli cette saison. Je suis exigeant avec eux par rapport au contenu, je ne laisse pas de place pour leurs états d’âme et je déteste les tricheurs. Pour moi, optimiser son état motivationnel c’est important, car au-delà de la formation il est important d’inculquer les attitudes à avoir pour viser le haut niveau. Cela passe aussi par un tempérament de compétiteur. Ensuite, concernant la meilleure attaque et meilleure défense, ce sont des objectifs qu’on se fixe chaque saison. Il y avait un petit concours avec les U19 pour savoir qui allait terminer invaincu cette saison ou qui marquerait le plus de but. L’avantage que j’ai, c’est que mes joueurs n’ont fait aucune différence entre une équipe de bas de tableau ou de haut de tableau. Peu importe l’équipe en face, ils jouaient au même niveau. S’il fallait mettre le plus de but possible face aux équipes qui était bas de tableau, ils étaient capables de le faire, tout en ayant cet objectif de viser le plus de clean-sheets possibles sur plusieurs matchs. Mais il y a aussi un critère assez important, qui me tenait à cœur, c’était de prendre quasiment aucun carton ou très peu de carton au cours de l’année. »

  • Cela fait deux années que tu es à l’USLD, tu fais monter cette équipe en U17 Nationaux la saison prochaine. C’est une satisfaction ?

« Oui, c’est une satisfaction ! Je ne vous cache pas qu’entraîner des 17 ans nationaux à Dunkerque à toujours été un souhait. J’avais échangé plusieurs fois avec Fred (Basire) là-dessus, j’ai pas mal bourlingué, et réussi à avoir des résultats sportifs positifs là où je suis passé, Fred connaissait mes intentions et je suis content que le club ait pu me faire confiance. Après, monter et gagner des titres c’est bien ! On a su aussi faire le doublé la saison dernière, cela a aussi contribué à une accession U19. Les joueurs de ces catégories se souviendront des matchs et séances vécues, ils transmettront et échangeront avec les joueurs des autres catégories. La satisfaction est aussi à prendre sur la création de ces échanges qui nous aideront à encore plus faire fédérer nos joueurs à l’identité du club. »

  • Comment prépares-tu la prochaine saison sachant que tu rencontres les meilleurs joueurs de cette catégorie chaque semaine ?

« Selon la décision du club sur le choix de l’éducateur, on va en priorité garder l’ensemble des joueurs qu’on a eus cette saison, ceux qui ont mérité cette accession ou ceux qui ont contribué à pouvoir l’obtenir, c’est la première chose. Puis effectivement, on a trois départs, dont deux garçons qui signent dans des clubs professionnels. Je pense qu’on va très peu recruter, on devra sûrement combler ces manques, surtout pour être le plus attrayant possible la saison prochaine. Ensuite on va devoir trouver plusieurs leviers pour contrer nos adversaires. J’espère pouvoir proposer et faire assimiler pas mal de nouveaux principes de jeu, peut-être proposer plusieurs systèmes de jeu dans le même match afin d’être imprévisible et enfin surtout gagner en maturité, et en exigence, car là on joue dans un championnat d’élite ».