Contre vents et marées

Publié le 21 décembre 2018
Promus en U17 nationaux, les joueurs de Miloud Gaïd ont réussi une belle première partie de saison et pointent à la huitième place du classement. Entretien avec le coach.
Photo actualités
  • Miloud, quel bilan global fais-tu après cette première partie de saison ?

« Je fais un bilan moyennement positif parce qu’on aurait pu espérer un peu mieux encore. On a eu du mal à démarrer le championnat suite à nos six semaines de préparation. On a débuté avec deux gros matchs contre Caen et Lille et on s’est retrouvé avec deux défaites, mais on a su se relever rapidement. Je pense qu’avoir déjà acquis sept victoires durant cette première partie de saison est intéressant, mais je reste persuadé qu’on aurait pu mieux faire encore, car on a perdu des points face à des équipes de bas de tableau. L’autre point négatif, c’est peut-être aussi ces six défaites qu’on aurait parfois pu transformer en matchs nuls pour prendre quelques points. Le troisième point à améliorer, c’est le nombre de buts encaissés qui est assez énorme. Je pense qu’il faut rectifier cela pour la deuxième partie de saison et se montrer plus solides. »

  • Malgré tout, vous êtes devant des équipes comme le PSG au classement. T’attendais-tu à de telles performances de la part de tes joueurs pour une première saison dans ce championnat ?

« Le PSG ne joue pas forcément avec son équipe type pour le moment, ce qui explique que beaucoup de clubs pros sont devant eux. De notre côté, le but serait de terminer meilleur club amateur de ce championnat si on en a la possibilité. Pour l’instant, cette huitième place avec un match de retard est correcte, mais ce groupe a les qualités pour obtenir une place dans les six premiers. On a l’avantage d’avoir un groupe qui a peu évolué, dans la continuité de celui qui a réussi l’accession avec deux ou trois joueurs qui ont su remplacer les autres. Pour l’instant, on est content de ces sept victoires, mais on n’est pas forcément satisfaits de notre position. Je pense que ce groupe peut espérer une meilleure place dans ce championnat. »

  • Quel objectif t’étais-tu fixé en début de saison ?

« Il y en avait trois. Le premier était de figurer dans les six premières places, le deuxième de terminer meilleur club amateur de la poule. Pour l’instant, c’est Feignies-Aulnoye qui tient bien son rang depuis le début de saison. Le troisième objectif était de pousser et de promouvoir nos garçons pour les saisons à venir. »

  • Ton groupe a finalement peu évolué depuis l’an dernier ?

« On n’a en effet pas changé grand chose dans cet effectif, car on a fait que trois recrues. On a aussi eu trois gros départs pour des contrats avec des clubs professionnels. Il faut prendre cela en compte. On les a remplacés par des garçons qui avaient de l’expérience dans ce championnat-là et des garçons qui nous apportent une plus-value dans le groupe. Ça a mis du temps, ils ont dû s’adapter à la vie et aux valeurs du club, mais aussi à l’état d’esprit de cette équipe qui travaille énormément. Ça a mis un peu de temps et on est finalement mieux dans ce qu’on peut proposer depuis le mois de novembre. »

  • Quelles seront les choses à améliorer pour la deuxième partie de saison ?

« Les points essentiels, c’est d’abord d’encaisser le moins de buts possible car on est sur une moyenne trop élevée de deux buts par match. Le deuxième objectif ce sera d’être capable d’évoluer sur d’autres systèmes selon les matchs et de proposer d’autres choses sur le plan collectif pour surprendre l’adversaire, car le talent et les qualités individuelles d’un joueur ne suffisent plus. Après, on a une force offensive intéressante, un groupe très à l’écoute et capable de répondre vite. L’autre avantage, c’est cette osmose entre les équipes de jeunes du club qui crée une force supplémentaire. »

  • Comptablement parlant, quel objectif as-tu fixé pour cette deuxième partie de saison ?

« Si on a été capable de prendre 21 points sur treize matchs à l’aller, l’objectif sera de faire encore mieux sur la phase retour. On doit essayer de viser plus sachant qu’on connaît mieux nos adversaires. Je sais que le groupe en est capable ! »