Contre vents et marées

Publié le 14 janvier 2020
Dixièmes de leur championnat, nos U17 nationaux retrouvent les pelouses ce dimanche face à Rouen. Le point avec le coach Miloud Gaïd !
Photo actualités
  • Quel bilan fais-tu de la première partie de saison ?

« Sur le plan comptable, le bilan est mitigé. On a réussi à prendre des points sur des matchs importants face à nos concurrents pour la course au maintien et on a connu des matchs plus compliqués face aux clubs professionnels. Ce sont des points que l’on n’a pas su obtenir et qui auraient pu bonifier le travail fourni. »

  • Quels sont les points positifs

« Il y en a plusieurs à commencer par le fait que mon groupe a rapidement su respecter le cadre de travail et les règles importantes de vie de groupe, le tout dans une ambiance de travail correcte. Je peux compter sur un groupe travailleur, qui a su accepter une charge de travail importante, avec une autonomie mise en place lors de leur saison U16 qui m’a permis de gagner beaucoup de temps. J’ai également apprécié l’état d’esprit sur des matchs où ils n’ont pas lâché. Ils ont su se servir de ces erreurs face aux clubs professionnels pour mieux gérer ces moments et aller chercher des points importants face aux clubs amateurs. Ce groupe progresse au fil des séances. Les joueurs sont en recherche constante de compréhension et de travail pour combler les difficultés qu’ils vivent dans certains matchs. »

  • Quelles sont les choses à améliorer ?

« Je pense qu’il faut d’abord améliorer la gestion émotionnelle lors de nos interventions défensives, essayer de mieux contenir l’adversaire et de limiter les fautes inutiles. Ce sont les points importants à traiter lors de notre seconde partie de saison, j’attends beaucoup de mon groupe là-dessus. Ensuite, il faudra essayer de rendre notre animation offensive plus attrayante, de poser plus de problèmes collectivement à nos adversaires. Et enfin, il leur faudra gagner en maturité et en caractère, apprendre à se débrouiller, moins attendre qu’on leur transmette, qu’on leur donne. Ce sont des qualités que l’on développe en dehors du football que l’on ne gagne pas devant des écrans. Cela leur permettrait d’être plus meneurs, plus responsables de leurs missions. »

  • Es-tu satisfait de l’intégration de nouveaux éléments de l’équipe ?

« Oui, j’en suis satisfait. Ils ont su s’adapter aux différentes règles mises en place par le club et par l’établissement scolaire. Leur adaptation a aussi été facilitée par les garçons qui étaient déjà au club. Le fait de passer du temps ensemble à l’école, à l’internat et au football a amené beaucoup de solidarité et de respect mutuel au sein du groupe. Cette cohésion s’étend aussi sportivement avec nos U16 qui sont aussi amenés à participer au projet, ainsi qu’avec nos U18 avec qui ils s’entraînent et jouent en compétition. Nous possédons une section sportive de qualité qui vit très bien ensemble. »

  • Vous avez fixé comme objectif le maintien en début de saison, cet objectif reste inchangé ?

« Oui, le maintien est toujours notre objectif primordial afin de continuer à travailler sur la formation des joueurs. Nous avons besoin de jouer dans un championnat difficile, pouvant se rapprocher de l’exigence de ce que vivent l’équipe première et réserve. C’est aussi important qu’ils ressentent et se préparent aux difficultés de ces championnats là. »