Contre vents et marées

Publié le 24 août 2018
Dominateurs en première période, nos Maritimes ont décroché leur premier point de la saison face au Pau FC après une belle prestation défensive (0-0).
Photo actualités

C’est sur la pelouse du stade Didier Deschamps de Bayonne que débutait la rencontre entre Pau et Dunkerque en raison de l’état de la pelouse du nouveau stade palois. Toujours privé de Jérémy Huysman et de Baboye Traore notamment, Benjamin Rytlewski pouvait compter sur le retour de Nicolas Bruneel dans le couloir gauche de la défense.

Ce duel de mal classés débutait sur les chapeaux de roue entre deux équipes décidées à mettre du rythme ! Les Dunkerquois tentaient de mettre la pression sur la formation paloise pour l’empêcher de mettre son jeu en place.

L’engagement était de mise dans ce début de partie alors que la première occasion dunkerquoise était à mettre à l’actif de Kevin Nzuzi Mata, mais la frappe de ce dernier était trop enlevée (0-0, 9e). Le Pau FC se montrait dangereux, notamment sur coups de pied arrêtés, mais la défense nordiste se montrait vigilante face à la vitesse des attaquants palois.

Nos « Bleu et blanc » alternaient les phases construites et le jeu en contre dans un match moins riche en occasions franches que les précédents. Progressivement, les ouailles de Benjamin Rytlewski faisaient le siège de la moitié de terrain paloise. Bilel El Hamzaoui manquait de peu d’ouvrir le score sur un centre tir qui poussait Kone à se détendre (0-0, 22e) alors que Valentin Voisin se voyait averti par l’arbitre de la rencontre après une nouvelle faute (24e).

Le rythme retombait d’un cran à la demi-heure de jeu, mais la possession restait dunkerquoise. Malgré de belles situations, les « Bleu et blanc » péchaient dans la dernière passe pour voir leur domination se traduire au tableau d’affichage. Les Palois tentaient de se révolter sur une frappe lointaine et cadrée de Maisonneuve, mais Axel Maraval sortait le ballon en corner. C’était ensuite au tour d’Ibrahim Kone de s’illustrer en stoppant une nouvelle frappe cadrée de Kevin Nzuzi Mata (0-0, 36e).

La fin du premier acte était plus décousue et les occasions se raréfiaient. L’arbitre sifflait la mi-temps sans que les filets n’aient tremblé.

Au retour des vestiaires, les Maritimes étaient les premiers à se mettre en valeur sur un coup franc  ras de terre de Martin François qui frôlait le poteau palois (0-0, 47e). Le Pau FC réagissait et le match s’équilibrait entre deux équipes en quête de points. Dans une partie agréable à suivre, chaque équipe connaissait son temps fort. Les Dunkerquois réussissaient à s’approcher de la surface mais manquaient de précision dans les seize derniers mètres.

Le staff maritime effectuait un premier changement avec l’entrée en jeu d’Adil Lebrun en remplacement de Kevin Nzuzi Mata. Pau se montrait de plus en plus dangereux dans cette rencontre, mais l’USLD laissait passer l’orage. Il fallait cependant un Axel Maraval des grands soirs pour empêcher les Béarnais d’ouvrir le score (0-0, 73e).

Les Dunkerquois faisaient le dos rond face à une équipe de Pau qui poussait pour s’imposer sur ses terres. Valentin Candas puis Mehdi Chahiri faisaient leur entrée en jeu.

Dimitri Boudaud puis Bilel El Hamzaoui tentaient de débloquer la situation, mais se heurtaient à une défense paloise bien en place. La tension était palpable en cette fin de partie. Bilel El Hamzaoui était proche d’ouvrir le score sur coup franc (0-0, 86e). Mehdi Chahiri faisait étalage de sa technique alors que la fin de partie était à l’avantage de nos « Bleu et blanc ». Les Dunkerquois jetaient leurs dernières forces dans la bataille, mais ne voyaient pas leurs efforts dans le temps additionnel récompensés.

Nos Maritimes devaient se contenter du point du nul, le premier point de cette saison 2018-2019. On vous attend nombreux pour encourager les « Bleu et blanc », vendredi, face à Villefranche !

 

PAU – USLD :  0-0 (0-0)

Avertissements : Voisin (24e), Lebrun (67e) pour Dunkerque ;  Beye (85e) pour Pau

USLD : Maraval – Thiam, Toure, Kandouss, Bruneel – El Hamzaoui, Voisin (Candas, 78e), François, Boudaud – Nzuzi Mata (Lebrun, 64e), Ba (Chahiri, 83e)