Contre vents et marées

Publié le 24 mai 2017
Deuxième du championnat avec ses U19, Fred Basire dresse le bilan de la saison qui vient de s'achever.
Photo actualités
  • Pour commencer, peux-tu nous rappeler depuis quand tu entraînes ce groupe de U19 ?

« C’est ma deuxième année à la tête de ce groupe. Cette saison, j’avais gardé un noyau de six joueurs qui s’entraînait avec Jean-Charles Delgrange et que je récupérais le week-end, et puis j’ai récupéré les 17 ans de la saison dernière. »

  • On sent une étroite proximité entre le groupe de U19 et le groupe de DH…

« On fait des entraînements communs, on fait exactement le même séance, sur le même site. Lui a son groupe de séniors plus cinq joueurs U19. Chacun a son groupe, mais cela permet d’échanger, de parler le même discours. J’essaie de mettre Jean-Charles dans les meilleures conditions possibles afin de lui permettre d’atteindre des résultats. Il y a une suite logique dans notre travail. »

  • Cette passerelle entre U19 et équipe réserve est forcément intéressante pour les joueurs…

« Bien entendu. Aujourd’hui, quand Jean-Charles a un absent de dernière minute, le fait de travailler sur les mêmes séances permet d’incorporer plus facilement un joueur dans le groupe réserve. Pour ce qui est de la philosophie de jeu, on essaie également, autant que faire se peut, d’avoir des principes communs. Du côté des U19, j’ai plus un jeu basé l’offensive. J’aime prendre des risques. »

  • La saison s’est achevée pour vous la semaine dernière, quel bilan fais-tu de cet exercice ?

« On a terminé par une belle victoire (3-1) à Béthune. Le bilan est positif par rapport au groupe de travail. Sans manquer de respect à mes joueurs, le groupe était peut-être un peu moins fort intrinsèquement que l’année dernière, mais les mecs ont bossé. Ils ont bien bossé et ils m’ont étonné ! Je ne pensais pas forcément qu’ils parviendraient à atteindre ce classement. Ils finissent deuxièmes en réalisant une bonne saison. Certains, peut-être un peu plus en difficulté au départ, ont su relever la tête et passer des paliers. C’est une saison positive. »

  • Est-ce que tu as des regrets sur cette saison ?

« Des regrets oui et non… C’est peut-être ma philosophie de toujours aller voir ce qui se passe au dessus, de grappiller… J’ai peut-être, par moments, été trop ambitieux. Je leur en ai demandé beaucoup pour atteindre un objectif qui n’était pas forcément réalisable, mais c’est ma façon d’être. Quoiqu’il arrive, ça leur a apporté du positif, car on a su gagner des matchs dans la difficulté, des matchs qu’on aurait peut-être pas gagné en début d’année… »

  • Tu as déjà une idée du groupe et des objectifs pour la saison prochaine ?

« Les objectifs vont être simples, ce sera d’essayer de jouer la montée à fond pour les U19 Nationaux. Maintenant, la seule incertitude est de savoir s’il y aura des 19 ou s’il y aura des 18… Est-ce que la Ligue va créer des U18 pour monter en U19 Nationaux ? Ce serait logique, mais cette catégorie n’existe pas chez nous ! Aujourd’hui, on n’a pas de réponse ferme de la Ligue. Lorsqu’on sait que la promo des U17 entraînée par Miloud (Gaïd) termine première de son championnat, il y a des choses à faire. Aujourd’hui, on est obligés de se baser sur deux groupes, un groupe U18, un groupe U19, sans savoir où on évoluera la saison prochaine. »