Contre vents et marées

Publié le 11 août 2018
Privés de deux titulaires en défense, nos Maritimes ont concédé une nouvelle défaite face à Concarneau malgré une nette domination et de nombreuses occasions.
Photo actualités

C’est avec une défense inédite que nos Dunkerquois débutaient la rencontre en raison des forfaits sur blessure de Jérémy Huysman et Nicolas Bruneel. Bilel El Hamzaoui descendait d’un cran pour occuper le poste de latéral gauche alors qu’Ismaël Kandouss débutait en charnière centrale aux côtés de Baba Toure.

Nos Maritimes entraient bien dans la partie, mettant le pied sur le ballon en ce début de rencontre. Ce sont les partenaires de Dimitri Boudaud, capitaine ce samedi après-midi, qui se montraient les plus dangereux. Les débats s’équilibraient après dix minutes et nos Maritimes tentaient de procéder en contre.

Le match s’emballait après le quart d’heure de jeu alors que Demba Thiam manquait de peu d’ouvrir le score après une superbe course sur son côté droit, mais Basilio s’employait pour dégager le ballon du défenseur dunkerquois (0-0, 15e). Concarneau répondait sur un coup franc de Ben Ali et poussait les Maritimes à la faute.

On pensait assister à l’ouverture du score dunkerquoise à la vingtième minute de jeu, alors que Dimitri Boudaud servait parfaitement Nzuzi Mata, seul dans la surface, mais ce dernier manquait le ballon de la tête (0-0, 21e). Les Maritimes étaient assez peu inquiétés défensivement et tentaient d’exploiter les nombreux ballons récupérés au milieu de terrain.

A la demi-heure de jeu, les Dunkerqois se procuraient une nouvelle occasion par Nzuzi Mata qui butait sur un défenseur concarnois après avoir récupéré un centre de Dimitri Boudaud (0-0, 30e). Le pressing dunkerquois empêchait les Bretons de poser leur jeu alors qu’Axel Maraval passait une première période tranquille. Bilel El Hamzaoui manquait le cadre sur un coup franc bien placé. La domination maritime n’était pas récompensée alors que l’arbitre sifflait la mi-temps.

Les ouailles de Benjamin Rytlewski rentraient tambour battant dans ce deuxième acte. Concarneau relevait la tête après avoir fait le dos rond. Peu dangereux jusqu’à présent, les Bretons surprenaient nos joueurs et ouvraient le score par Ben Ali (1-0, 59e), portant un coup sur la tête de nos Maritimes pourtant dominateurs. Les Dunkerquois ne tardaient pas à réagir, Idrissa Ba obligeait Basilio à sortir grâce à une belle frappe tendue (1-0, 65e). Puis Nzuzi Mata, encore parfaitement servi par Dimitri Boudaud, avait à son tour l’occasion d’égaliser, mais sa frappe était trop croisée (1-0, 67e).

Mamadou Guirassy remplaçait Idrissa Ba afin d’apporter du sang neuf sur le flanc de l’attaque. Mehdi Chahiri entrait à son tour en jeu, mais les Dunkerquois peinaient à renverser la situation alors que la défense concarnoise était bien en place depuis l’ouverture du score. Les locaux en profitaient même pour doubler la mise par Jung (2-0, 89e).

Dos au mur, les Dunkerquois se rebiffaient et réduisaient le score par l’intermédiaire de Kévin Nzuzi Mata, bien servi par Martin François (2-1, 90e). Les Dunkerquois jetaient leurs dernières forces dans la bataille et pensaient obtenir un penalty après une faute dans la surface, mais c’est Baba Toure qui se voyait averti pour simulation. L’arbitre sifflait la fin de la partie et nos Maritimes repartaient sans point de Quimper malgré de nombreuses occasions.

Les « Bleu et blanc » compteront sur le soutien de leur public, vendredi, face au Mans, afin de glâner leurs premiers points de la saison !

 

CONCARNEAU – USLD : 2-1 (0-0)

Buts : Ben Ali (59e), Jung (89e) pour Concarneau ; Nzuzi Mata (90e) pour Dunkerque

Avertissements : Le Joncour (40e), Illien (61e) pour Concarneau ;  Toure (90+2e) pour Dunkerque

USLD : Maraval – Thiam, Toure, Kandouss, El Hamzaoui – François, Boudaud, Voisin (Traore, 63e) – Nzuzi Mata, Ba (Guirassy, 76e), Lebrun (Chahiri, 80e)