Publié le 23 février 2021
Habitué des duels contre le FC Chambly Oise, Dimitri Boudaud s'est replongé dans ses matchs les plus marquants avant de se projeter sur la rencontre de samedi !
Photo actualités
  • Ton meilleur souvenir : Je dirai forcément le match retour de la saison 2018-2019, lorsqu’on a arraché le maintien sur l’avant-dernière journée de championnat ! Eux étaient sûrs de monter en Ligue 2 et nous, on a sauvé notre peau là-bas avec nos valeurs de solidarité et d’abnégation. C’était un match disputé, mais arracher le maintien, à Chambly, à deux journées de la fin n’était pas chose facile avec le début de championnat qu’on avait vécu ! C’est un match qui m’a vraiment marqué, car nos supporters étaient présents et que ça avait été un soulagement de pouvoir se maintenir.

 

  • Ton pire souvenir : Le match à oublier, ce serait celui 2017, toujours à Chambly. On jouait pour monter et on se fait égaliser à la 97ème minute sur un coup franc de Rodrigo… Nous étions leaders du National et ça nous a fait mal, car gagner là-bas nous aurait permis d’être en très bonne position au classement pour la suite. Au lieu de cela, l’égalisation au bout du temps additionnel nous avait mis un petit coup au moral. Il ne nous a finalement manqué que quelques points pour monter et je pense que si l’on avait eu ces deux points supplémentaires, on aurait pu espérer la Ligue 2.

 

  • Le match à rejouer : Ce serait le même que le match à oublier. Les matchs contre Chambly sont toujours compliqués, disputés, avec beaucoup de duels parce que nous sommes deux équipes et deux clubs qui se ressemblent finalement. On a des valeurs communes et c’était déjà le cas en CFA. On est montés un an avant eux en National avec 102 points alors qu’eux en avaient 99. Ce sont deux clubs qui travaillent dans la continuité. Ils ont le même coach depuis des année et de notre côté, on a pas mal de joueurs et de membres du staff qui sont présents depuis plus de dix ans. Sur l’histoire récente, on est souvent à la bagarre avec eux : Si ce n’est pas pour monter, c’est pour le maintien ! En tout cas, je pense que ce sont deux clubs qui se respectent pour le travail accompli et on espère que cela durera et qu’on pourra se maintenir tous les deux… enfin surtout nous !

 

  • Le match aller : Je retiens d’abord la victoire car on ne peut pas dire que ça avait été un grand match de football. Les conditions étaient assez compliquées, le terrain n’était pas très beau, donc ça n’a pas fait un très bon match de foot. En tout cas, c’était une victoire précieuse sur un penalty obtenu par Alioune et transformé par Emeric, sur un fait de jeu, mais c’était une victoire importante. On le voit aujourd’hui puisqu’on les devance de quelques points. Chaque victoire compte.

 

  • Le match de samedi : C’est un match important pour le maintien. Nous ne sommes pas des clubs avec de gros budgets, mais avec nos valeurs, nous essayons d’exister et de nous en sortir. Cette année, on ne se bagarre plus pour monter, mais pour se maintenir. On a un peu d’avance sur eux et il faut en profiter et essayer de creuser l’écart ou au minimum de les laisser avec le même nombre de points derrière.