Contre vents et marées

Publié le 10 octobre 2018
Nos Maritimes font leur entrée en Coupe de France ce samedi sur la pelouse de l'US Breteuil pour le cinquième tour ! Présentation de notre adversaire !
Photo actualités

Breteuil, commune de 5 000 âmes situées entre Beauvais et Amiens, dont les habitants se nomment les Brituliens et Brituliennes. C’est dans ce village de l’Oise que nos « Bleu et blanc » tenteront d’accéder au sixième tour de Coupe de France face à l’US Breteuil.

Fondé en 1913, le club compte aujourd’hui 300 licenciés, une équipe première en Régional 2, une équipe réserve en D3 et une équipe vétérans, sans compter les nombreuses équipes de jeunes. Breteuil est une vraie terre de football. « On a déjà joué en Division 3, en National 1 un peu avant les années 80 et puis on a déjà fait de bons parcours en Coupe de France », explique Romain Leclercq, membre du comité directeur, éducateur, correspondant et joueur du club. Rien que ça !

En 2012 en effet, le club britulien avait réussi l’exploit de se qualifier pour le septième tour de Coupe de France, éliminé par le SM Caen (3-1). L’USB était à l’époque entraîné par un certain Luc Courson, joueur du LOSC de 1982 à 1988 comme un certain Claude Robin, passé par Lille de 1983 à 1986 ! « Luc est arrivé au club en 1994 et l’a aidé à grandir.  Aujourd’hui, il entraîne toujours les jeunes, mais préfère le golf comme beaucoup d’anciens pros », plaisante Romain Leclerq. Désormais éducateur chez les jeunes, Luc Courson ne manquera probablement pas de venir saluer son ancien coéquipier samedi au bord de la pelouse.

Autre point commun entre les deux clubs, un certain Laurent Héloïse, joueur de l’USLD de 2008 à 2010. « Laurent a débuté le football chez nous, à Breteuil, avant de partir à Amiens ».

Aujourd’hui entraînés par un binôme formé de Maxime Langlois et Nicolas Lestuvées, qui devrait officier comme joueur samedi, au vu des blessures et suspensions, les Brituliens se classent dans le haut de tableau de Régional 2. Afin d’accéder au cinquième tour de Coupe, l’USB a d’abord battu Quevauvillers (4-1), puis Raismes (5-0). « Lorsqu’on a tiré Dunkerque, on s’est dit que ça nous ennuyait de les éliminer », ose Romain Leclercq avant de se reprendre. « Plus sérieusement, on s’est dit que ce serait une belle fête. On sait très bien qu’en Coupe, plus on avance, plus on a de risques de tomber sur un gros ! On est heureux d’affronter une équipe de National et on met tout en oeuvre pour que ce soit une belle fête. »

C’est au stade Jacques Descamps que la rencontre entre nos « Bleu et blanc » et Breteuil aura lieu, un stade qui dispose d’une capacité totale de 1200 places, dont 450 en tribunes. « On vise les 600 spectateurs », annoncent les organisateurs. Et pour ce qui est des objectifs sportifs… « On aimerait forcément créer l’exploit pour voir le sixième tour. Mais au delà de ça, on espère avant tout que ce sera une belle fête du football,  car ce n’est pas toutes les semaines que l’on reçoit une place forte du foot comme Dunkerque ! »

US Breteuil – USL Dunkerque : samedi 13 octobre, 19h – stade Descamps

Tarifs : tribune 6€ , pelouse 4€. Buvette et restauration sur place