Contre vents et marées

Publié le 24 mai 2018
Première recrue de l'USLD, Axel Maraval s'est livré sur son choix de rejoindre la cité de Jean-Bart !
Photo actualités
  • Bonjour Axel, pourrais-tu commencer par te présenter ? Tes débuts ? Ton parcours ?

« Alors, ça a commencé à Monaco où j’ai passé quatre années au centre de formation avant de signer un contrat de trois ans et d’intégrer le groupe pro avec Claudio Ranieri. Après une année intéressante, j’ai décidé d’opter pour le temps et de jeu et j’ai rejoint Arles-Avignon. J’ai disputé 17 matchs de Ligue 2 puis le club a connu une relégation administrative et je n’ai été libéré qu’en novembre. C’est à ce moment-là que j’ai rejoint la Slovénie avec qui on a disputé les tours préliminaires d’Europa Ligue notamment. J’ai ensuite eu l’opportunité de revenir en France, ce qui était mon souhait, car j’avais fait le tour du championnat slovène. J’ai alors signé à Sedan où je connaissais le coach Nicolas Usaï. Le but était de maintenir le club en National, mais on a échoué sur la dernière journée. J’ai quand même fait le choix de rester pour essayer de faire remonter le club tout de suite. Malgré une belle saison, on termine à la deuxième place et on manque la montée. »

  • Malgré ces déceptions sportives, tu gardes de bons souvenirs de ton aventure sedannaise ?

« Oui, les supporters m’ont très bien accueilli. Je pense l’avoir rendu sur le terrain. Je retire beaucoup de choses positives de ces deux années sedannaises. J’ai mouillé le maillot pour cette équipe, c’est ce que je fais dans chaque club où je passe et ce que je compte faire avec Dunkerque ! »

  • Pourquoi ce choix de rejoindre Dunkerque ?

« J’avais plusieurs propositions en National. J’ai pris le temps d’étudier les différentes options, de réfléchir. Dunkerque est un club sérieux, avec un projet ambitieux. Les gens du club que j’ai pu avoir au téléphone m’ont convaincu. J’aime cet esprit familial et cette envie de s’arracher sur le terrain demandée par le coach. Le fait qu’Eric Allibert a également joué. J’ai pu le côtoyer à Arles-Avignon lorsqu’il s’occupait de la réserve. Ça a tout de suite accroché entre nous. Je connaissais aussi Jérémie Jacquet et puis j’ai eu d’autres joueurs au téléphone comme Jean-Jacques Rocchi qui m’a dit du bien du club. »

  • Quelles sont tes ambitions avec l’USLD ?

« Sur un plan collectif, c’est un nouveau cycle qui s’amorce avec pas mal d’arrivées. L’objectif est donc de créer rapidement une osmose afin de faire une belle saison humainement et que les résultats suivent sportivement. On sait que c’est un championnat serré, mais on a notre carte à jouer. Individuellement, mon objectif est d’être le plus performant possible, d’amener du calme et de la sérénité et de faire une saison pleine et d’être décisif pour l’équipe. »*

Quel est ton programme d’ici la reprise du championnat ?

« Je suis déjà à Marseille et je vais profiter de la famille et des amis qui m’ont manqué ! J’aime voyager, mais j’avais besoin de retrouver mes proches. Donc on va rester au calme et profiter du soleil avant de revenir dans le Nord ! »

Photo : ©Thierry Fortin