Contre vents et marées

Publié le 4 octobre 2018
Le duel de mal classés entre Bourg et Dunkerque a accouché d'un match nul assez logique, dans une rencontre où chaque équipe aura eu ses temps forts.
Photo actualités

Privé d’Ismaël Kandouss et de Jérémy Huysman en charnière centrale, Claude Robin décidait d’aligner Alexis Calant aux côtés de Baba Toure.

Entre deux équipes en mal de confiance, la tension était palpable en ce début de rencontre, mais les deux formations rentraient rapidement dans la partie. Les Maritimes se montraient assez approximatifs face à une équipe de Bourg plus incisive alors que l’engagement était de mise. Paul-Arnold Garita faisait parler sa puissance pour mettre à mal la défense bressane sans pour autant apporter le danger devant le but adverse.

Le FBBP tentait de mettre le pied sur le ballon dans une partie rythmée pendant que les Maritimes opéraient en contre-attaque. Une stratégie qui aurait pu s’avérer payante dès la quinzième minute, mais Matthieu Pichot sortait impeccablement dans les pieds de Martin François pour empêcher l’ouverture du score (0-0, 15e).

Les hommes de Claude Robin tentaient de faire imploser le pressing adverse et parvenaient à produire du jeu sans s’affoler, mais sans se montrer réellement dangereux non plus. Le rythme retombait d’un cran à la demi-heure de jeu alors que les Dunkerquois manquaient de précision dans les derniers gestes. De son côté, Axel Maraval n’était que peu sollicité par les offensives adverses. Les occasions franches se faisaient rares en cette fin de premier acte alors que les « Bleu et blanc » tentaient de faire la différence, en vain.

Une défense solide

Au retour des vestiaires, Bourg était la première équipe à se mettre en valeur sur coups de pied arrêté, mais Axel Maraval veillait au grain (0-0, 50e). Les Maritimes laissaient passer l’orage pendant que Mamadou Guirassy remplaçait Kevin Nzuzi Mata (0-0, 54e).

Après avoir fait le dos rond, les Dunkerquois se procuraient une occasion par l’intermédiaire de Mehdi Chahiri bien servi par Paul-Arnold Garita, mais Matthieu Pichot remportait à nouveau son duel. Sur l’action suivante, le portier prenait encore le meilleur sur Garita après une belle percée d’Adil Lebrun. Le match s’emballait alors que l’USLD s’installait dans le camp adverse.

Idrissa Ba remplaçait Paul-Arnold Garita et servait idéalement Mehdi Chahiri qui dévissait sa frappe (0-0, 68e). Le FBBP se montrait à son avantage dans le dernier quart d’heure, mais Axel Maraval était vigilant. Les Maritimes jetaient leurs dernières forces dans la bataille et terminaient la partie en trombe, faisant le siège de la moitié de terrain burgienne. Idrissa Ba, l’ancien Bressan, puis Jovanie Tchouatcha avaient la balle de match dans les pieds, mais aucun ne trouvait le cadre !

L’arbitre sifflait la fin de partie sans qu’aucune équipe n’ait fait trembler les filets. Les Maritimes devaient se contenter du point du nul dans un match où chaque équipe aura eu ses temps forts.

Avant de recevoir Drancy pour un nouveau match capital, l’USLD se déplacera dans l’Oise le week-end prochain pour le cinquième tour de la Coupe de France.

 

BOURG – USLD : 0-0 (0-0)

Avertissements : Tchouatcha (52e), Ba (80e) pour Dunkerque ; Martin (69e) pour Bourg.

USLD : Maraval – Thiam, Calant, Toure, Tchouatcha – Chahiri (Baala, 76e), Voisin, Boudaud, Lebrun– Nzuzi Mata (Guirassy, 54e), Garita (Ba, 67e)