Publié le 7 janvier 2018
Privés de nombreux joueurs offensifs, nos Maritimes se sont logiquement inclinés face au FC Metz sur le score de 4 à 2 lors des 32èmes de finale de la Coupe de France.
Photo actualités

Il valait mieux être bien couvert ce dimanche après-midi à Tribut ! Heureusement les 3000 personnes présentes en tribunes étaient là pour faire monter la température !

Privés de plusieurs éléments, les Maritimes rentraient dans la rencontre sans complexes. La première occasion était à mettre à leur actif, mais le centre de Jean-Jacques Rocchi ne trouvait pas preneur (0-0, 7e). Metz réagissait par Matthieu Dossevi, mais la frappe de ce dernier n’inquiétait pas Jonathan Ligali (0-0, 8e).

Équilibré, le premier quart d’heure n’offrait aucune occasion franche de part et d’autre. Il fallait attendre la seizième minute pour voir la première occasion franche sur une belle combinaison entre Jean-Jacques Rocchi et Zakaria Grich, mais la frappe de ce dernier était captée par le gardien (0-0, 16e). Les Messins se rebiffaient par l’intermédiaire de Matthieu Dossevi, intenable, mais ne parvenaient pas à tromper la vigilance de la défense maritime.

La domination messine se confirmait en milieu de première période sur un terrain glissant. Les occasions se faisaient plus rares pour nos « Bleu et blanc » qui tentaient de procéder en contre. C’est justement sur un contre que Jonathan Ligali devait s’employer pour empêcher l’ouverture du score messine. Sur cette action, l’USLD perdait son capitaine Jean-Jacques Rocchi, sorti sur civière et remplacé par Nicolas Bruneel.

Le match s’emballait et Djibi Banor s’enfonçait dans la surface et manquait de tromper le portier messin (0-0, 33e) ! Le FCM réagissait et Niane avait la balle de but dans les pieds mais s’emmêlait les pinceaux (0-0, 36e).

Après Vahid Selimovic, Emmanuel Rivière était également averti côté messin. Le rythme retombait d’un cran en cette fin de première période et c’est le moment que choisissaient les Messins pour ouvrir le score par Ibrahima Niane après un cafouillage dans la surface (0-1, 44e). Cruel pour nos Maritimes qui avaient tenu bon jusque-là…

Une fin de match de folie

Au retour des vestiaires, les Maritimes affichaient leurs ambitions offensives par l’intermédiaire de Zakaria Grich notamment. Mais Metz n’avait pas l’intention de se contenter d’un but d’avance et poussait. Ca finissait par payer sur une nouvelle offensive conclue par Emmanuel Rivière (0-2, 52e).

Un coup sur la tête pour les Dunkerquois qui devaient s’en remettre à Jonathan Ligali pour éviter de sombrer. Marc Fachan et Jérémy Huysman tentaient de sonner la révolte côté maritime, mais ne trouvaient pas le chemin des filets.

Dos au mur, les hommes de Didier Santini poussaient, mais manquaient cruellement d’efficacité devant le but à l’image de Djibi Banor dont la frappe passait à côté des cages messines (0-2, 62e).

Oumar N’Diaye remplaçait Bradley Mazikou alors que l’USLD squattait la surface messine et que Zakaria Grich pensait avoir réduit la marque, mais était signalé hors-jeu. C’est finalement Marc Fachan qui permettait de faire se lever le stade en inscrivant son septième but de la saison (1-2, 70e).

La joie était de courte durée, puisque Cafu permettait aux Messins de reprendre deux buts d’avance (1-3, 75e). Niane y allait de son doublé alors que la fin de match était largement à l’avantage des visiteurs (1-4, 80e). Dunkerque jetait ses dernières forces dans la bataille et ça finissait par payer puisque Damien Fachan parvenait à son tour à marquer dans cette fin de match complètement débridée (2-4, 82e) !

Zakaria Grich manquait de peu de réduire un peu plus l’écart, mais sa frappe enroulée passait quelques centimètres au-dessus. Le score n’évoluait plus et nos Maritimes s’inclinaient logiquement non sans avoir démérité. Prochain rendez-vous, dès vendredi, face à Avranches.

 

USLD – METZ : 2-4 (0-1)

Dunkerque : Ligali – M. Fachan, Toure, Huysman, Mazikou (N’Diaye, 67e) – D. Fachan, Banor – Rocchi (Bruneel, 31e), Boudaud, Grich, Allart

But : Niane (44e, 80e), Rivière (52e), Cafu (75e) pour Metz, M. Fachan (70e), D. Fachan (82e) pour Dunkerque.

Avertissements : Selimovic (28e), Rivière (38e).