Contre vents et marées

Publié le 17 août 2018
Après avoir ouvert le score tôt dans la partie, nos Dunkerquois se sont finalement inclinés face au Mans au stade de l'Epopée de Calais.
Photo actualités

Le match débutait par un round d’observation entre deux équipes en quête de leur première victoire de la saison.  Le coach Benjamin Rytlewski effectuait un seul changement par rapport au onze de départ aligné à Concarneau, remplaçant Adil Lebrun par Mehdi Chahiri. Le Maritimes mettaient progressivement le pied sur le ballon, mais la première occasion franche était à mettre à l’actif du Mans.

Le début du festival dunkerquois ne tardait pas. C’est d’abord Idrissa Ba qui perdait son duel face à Jérémy Aymes, le portier manceau (0-0, 10e). Moins de cinq minutes plus tard, nos Dunkerquois étaient récompensés de leurs efforts grâce à Kevin Nzuzi Mata, auteur de son deuxième but en trois rencontres (1-0, 14e).

L’attaquant dunkerquois avait l’occasion de doubler la mise trois minutes plus tard, mais le portier manceau venait cueillir le cuir dans ses pieds (1-0, 17e). Les Dunkerquois continuaient de pousser et de se montrer dangereux notamment sur le côté droit d’un Demba Thiam intenable.

La réaction mancelle était tardive alors que la défense dunkerquoise tenait bon, secondée par un Axel Maraval vigilant. Les « Bleu et blanc » étaient de nouveau tout proches de faire trembler les filets sur une superbe action entre Kevin Nzuzi Mata et Idrissa Ba, mais ce dernier manquait le cadre de quelques centimètres (1-0, 29e).

Comme face à Avranches puis Concarneau, nos Dunkerquois se procuraient nombre d’occasions à l’image de cette nouvelle tentative de Kevin Nzuzi Mata après un festival de Mehdi Chahiri sur son aile gauche (1-0, 33e). Il fallait un arrêt décisif d’Axel Maraval sur Vincent Crehin pour empêcher les Sarthois de revenir au score dans une fin de premier acte à leur avantage (1-0, 39e).

Au retour des vestiaires, le Mans FC continuait sur sa lancée et poussait pour revenir au score. Après une faute de Bilel El Hamzaoui aux abords de la surface, les Sarthois bénéficiaient d’un coup franc. Un coup franc que Vardin, ésseulé au deuxième poteau, reprenait de la tête pour égaliser (1-1, 54e). Tout était à refaire pour des Maritimes plus timorés depuis la fin du premier acte.

Le réveil maritime semblait interveir à l’heure de jeu. Benjamin Rytlewski remplaçait Valentin Voisin par Baboye Traore (61e). Martin François tentait sa chance de loin, mais sa frappe n’était pas cadrée (1-1, 64e).

Adil Lebrun remplaçait Mehdi Chahiri pour tenter d’amener du sang neuf. Idrissa Ba, à son avantage sur cette rencontre, butait sur un pied manceau (1-1, 70e). Dimitri Boudaud y allait de sa frappe lointaine, mais la réussite fuyait des Maritimes pourtant volontaires.

Le rythme retombait d’un cran dans cette partie alors que Baboye Traore sortait sur civière, suite à une luxation de l’épaule. Valentin Candas, le Calaisien de naissance, faisait son entrée en jeu pour terminer la partie. Après ce coup dur, le Mans FC profitait de l’apathie dunkerquoise pour doubler la mise et prendre l’avantage par Diarra (1-2, 86e).

Le chronomètre s’écoulait. Martin François avait la balle d’égalisation dans les pieds, mais sa frappe passait au dessus de la cage mancelle (1-2, 90e). Le public poussait dans le temps additionnel, mais le score n’évoluerait plus. Nos « Bleu et blanc » s’incilnaient face au Mans, concédant un troisième revers de rang.

 

USLD – LE MANS :  1-2 (1-0)

But : Nzuzi Mata (14e) pour Dunkerque ; Vardin (54e), Diarra (86e) pour Le Mans

Avertissements : El Hamzaoui (53e) pour Dunkerque

USLD : Maraval – Thiam, Toure, Kandouss, El Hamzaoui – François, Boudaud, Voisin (Traore, 61e) – Nzuzi Mata, Ba, Chahiri (Lebrun, 69e)