Contre vents et marées

Publié le 14 février 2020
Réduits à dix pendant plus d'une heure, nos Maritimes ont concédé leur première défaite en 2020 malgré une belle prestation dans leur nouveau Tribut ! Une issue cruelle pour nos "Bleu et blanc" qui laissent leur première place à Pau !
Photo actualités

Les amoureux de l’USLD s’étaient donnés rendez-vous au stade Marcel Tribut en ce vendredi 14 février. L’occasion de découvrir la nouvelle tribune, fraîchement terminée ou presque ! Emeric Dudouit, recrue du mercato hivernal, était titularisé par Claude Robin sur la  droite de la défense.

Les deux équipes se livraient d’abord à un court round d’observation. Face à l’une des formations les mieux armées de ce championnat, Axel Maraval était mis à contribution et répondait présent. Offensivement, nos Maritimes se montraient relativement discrets avant cette superbe reprise de volée de Ludovic Gamboa qui passait légèrement au-dessus.

Marcellin Anani refroidissait le stade Tribut à la vingtième minute en profitant d’une erreur défensive (0-1, 19e). Nos Maritimes ne s’affolaient pas et relevaient la tête. Au terme d’une action confuse et d’un but refusé, l’arbitre accordait finalement un penalty à notre équipe. Plein de sang froid, Guillaume Bosca ne tremblait pas et se chargeait de le convertir (1-1, 31e) !

Poussés par le public, nos « Bleu et blanc » étaient proches de doubler la mise dans la foulée et mettaient la pression sur la cage de Matthieu Pichot. Malheureusement, un énorme coup dur intervenait avec un coup de sifflet surprenant et l’expulsion de Dimitri Boudaud (34e) pour un tacle jugé trop viril. Les hommes de Claude Robin prenaient un coup sur la tête et le FBBP 01 en profitait pour reprendre l’avantage par M’Dahoma (1-2, 40e)… La première période s’achevait sans que nos Maritimes ne parviennent à égaliser.

Anani, bourreau des Dunkerquois !

Malgré leur infériorité numérique, les Dunkerquois attaquaient bien le deuxième acte et se montraient dangereux par Iron Gomis ou Randi Gotenj notamment. Les Burgiens ne prenaient pas de risques, s’appuyant sur leur court avantage.

Ludovic Gamboa s’illustrait et redoublait les efforts à l’image de toute l’équipe qui prenait doucement le dessus face à une équipe attentiste. Il fallait tout la vigilance d’Axel Maraval, vainqueur d’un nouveau face à face, pour ne pas encaisser le but du break.

Patients, les Dunkerquois attendaient leur heure et c’est Guillaume Bosca, encore lui, qui d’une superbe frappe du gauche venait tromper Matthieu Pichot pour égaliser devant un public en liesse (2-2, 70e) !

Le Burgiens perdaient le fil de la rencontre et nos Maritimes ne se faisaient pas prier pour en profiter ! C’est sur une percée de Thibault Vialla, rentré quelques minutes plus tôt, que Mohamed Bayo, bien servi par Iron Gomis, faisait chavirer le stade Tribut (3-2, 77e) ! Une joie de courte durée dans un match à rebondissements puisqu’Anani signait également un doublé (3-3, 80e) !

Dans ce match complètement débridé, Ludovic Gamboa laissait sa place à Nathan Bizet pour les dernières minutes de la partie. Mais le temps additionnel tournait à l’avantage des visiteurs qui inscrivaient un dernier but par Anani… (3-4, 90e).

Une issue cruelle pour une équipe dunkerquoise qui aura tout donné, sans jamais démériter devant près de 2300 spectateurs… Nos Maritimes se déplaceront par deux fois, à Ajaccio, puis à Pau, avant de retrouver le stade Marcel Tribut le 6 mars pour la réception de Villefranche.

 

USLD – BOURG PERONNAS : 3-4 (1-2)

Buts : Anani (19e, 80e, 90e), M’Dahoma (40e) pour Bourg ; Bosca (32e sp ; 70e), Bayo (77e) pour Dunkerque

Avertissements : Romany (15e), Ndicka (21e), Lacour (30e) pour Bourg ;  Dudouit (46e) pour Dunkerque

Expulsion : Boudaud (35e) pour Dunkerque

USLD : Maraval ; Dudouit, (Vialla, 72e) Kouagba, Thiam, Lauray, Gamboa (Bizet, 86e)  ; Gomis, Goteni (Pierre, 67e)  ; Boudaud, Bosca, Bayo