Contre vents et marées

Publié le 15 février 2019
Nos Maritimes n'ont pas su se montrer assez décisifs ce vendredi soir face au Tours FC. Ils empochent néanmoins un point précieux dans la lutte pour le maintien.
Photo actualités

Nos Maritimes étaient de retour au stade Tribut ce vendredi soir pour affronter le Tours FC dans le cadre de la vingt-deuxième journée du National. Revenus de Villefranche avec une victoire importante dans la course au maintien (0-1), nos « Bleu et blanc » avaient à cœur de poursuivre dans cette voie, en offrant, cette fois-ci, une victoire à leurs supporters. Malheureusement, le scénario ne s’est pas déroulé comme ils l’espéraient, puisque les deux équipes se sont quittées sur un score nul et vierge.

Privé de plusieurs cadres dont le capitaine Jérémy Huysman, c’est un onze de départ inédit qu’alignait Claude Robin. Les dix premières minutes étaient marquées par une franche domination dunkerquoise, avec notamment trois corners lors des sept premières minutes de jeu, mais qui, hélas, ne provoquaient pas de réel danger pour l’adversaire. Les Tourangeaux se réveillaient progressivement sans inquiéter le portier dunkerquois.

Plus la rencontre avançait, plus on sentait qu’à tout moment, cela pouvait se débloquer pour l’une des deux équipes. Paul Arnold Garita enchaînait deux grosses occasions, mais Steeve Elana ne se laissait pas tromper par l’attaquant dunkerquois.  De son côté, Aaron Boupendza récupérait une passe manquée et tentait sa chance avec une frappe enroulée mais le capitaine du soir, Axel Maraval, faisait une solide parade.

La fin de première période était marquée par un cruel manque de réussite, les actions et occasions s’enchaînaient pour nos Maritimes, à l’image de la frappe de Mathias Fischer, venue mourir sur la barre transversale. L’USLD ne parvenait pas à ouvrir le score et rentrait au vestiaire sur un score vierge.

UN COMBAT RUDE QUI N’A PAS SU TROUVER VAINQUEUR !

Au retour des vestiaires, ce sont les Tourangeaux qui prenaient petit à petit le dessus sur nos « Bleu et blanc », à l’image du coup franc tiré par Victor Lobry, mais qui, heureusement, venait terminer sur le poteau droit de la cage dunkerquoise. Très peu d’occasions se dessinaient dans cette deuxième partie de rencontre, nos Maritimes peinaient en attaque, le rythme étant considérablement redescendu.

Mais, même dans la difficulté, les hommes de Claude Robin n’abdiquaient pas, ils se battaient sur chacun des duels, montraient de la volonté et ne lâchaient rien. Après plusieurs minutes d’arrêt de jeu, vingts minutes avant la fin de rencontre, Aaron Boupendza sortait sur civière, blessé à la cheville. Cela donnait alors à Tours un bon coup franc à l’entrée de la surface, c’est Corentin Jacob qui s’en chargeait, mais l’impérial Axel Maraval repoussait sa frappe d’une parfaite claquette.

La fin de match offrait un suspense intense aux supporters présents, les occasions s’enchaînaient, mais, une fois encore, on échouait dans la finalité. Au coup de sifflet final, c’était donc sur un match nul que les deux équipes se quittaient.

Pour le deuxième match consécutif, les Maritimes n’ont pas encaissé de but. Malgré une défense inédite jamais alignée, ils ont, à nouveau, confirmé leur solidité défensive. Les Maritimes seront de retour à l’entrainement dès lundi pour préparer le périlleux déplacement à Rodez.

 

USLD – Tours FC:  0-0 (0-0)

Avertissements :  Jovanie Tchouatcha (44′) pour Dunkerque.

USLD : Maraval ; Thiam, Calant, Fischer, Tchouatcha ; Bruneel, François (Nzuzi Mata, 82′), Goteni; Bayo, Boudaud (Chahiri, 75′), Garita

INFO LIVE
Attention
- le match face à Pau se jouera à guichets fermés !