Publié le 1 décembre 2020
Les Dunkerquois repartent d’Amiens avec une défaite. Terriblement dommageable de ne pas avoir été récompensés de leurs efforts en seconde période.
Photo actualités

Seulement trois jours après le nul frustrant obtenu face à Pau, à Tribut, revoilà les hommes de Fabien Mercadal sur les terrains de Ligue 2. Et plus précisément sur celui d’Amiens ! Afin de préserver physiquement ses joueurs, le coach dunkerquois effectuait quelques ajustements. Quatre joueurs, remplaçants face à Pau, intégraient le onze de départ : Kouagba, Goteni, Vialla et Romil. Les « Bleu et blanc » débutaient la partie en 4-2-3-1. 

La rencontre débutait sur de bonnes bases footballistiques. Dunkerquois et Amiénois bataillaient pour la conquête du ballon. Les Maritimes étaient les premiers à se montrer dangereux. Romil, sur son côté droit, effectuait un très bon débordement, centrait au second poteau pour Kebbal. Etrangement seul, le petit lutin dunkerquois ouvrait trop son pied et ne trouvait pas le cadre (4e). 

Les Picards répliquaient. Sur une passe en retrait mal ajustée de Goteni, Cissé tardait à dégager dans la surface de réparation maritime. L’attaquant amiénois, Odey, ne se faisait pas prier, se saisissait du ballon et trompait Maraval à bout portant. Les protégés de Fabien Mercadal venaient de se tirer une balle dans le pied (1-0, 13e). Pas dangereux jusqu’ici, les Amiénois ouvraient donc la marque sur leur première occasion franche ! Sur une nouvelle passe mal maîtrisée d’un joueur dunkerquois, Maraval se situait encore en première ligne face à l’attaquant amiénois, Odey. Et d’une superbe claquette, écartait le danger (24e). 

En fin de première période, les Maritimes se montraient plus entreprenants. Sur une combinaison Sy-Tchokounté, le latéral gauche de l’USLD frappait mais le ballon venait mourir dans les bras de Gurtner (44e). 

A la reprise de la seconde période, les Dunkerquois reprenaient de plus belle leur marche en avant. Sur un coup-franc venant de l’aile droite, Kouagba était à la retombée. Un poil trop juste, il manquait l’égalisation d’un doigt de pied… Rageant (52e) ! Dix petites minutes s’écoulaient et Kouagba revenait à la charge. Sur une merveille de corner, tiré par Romil, le défenseur central gauche de l’USLD plaçait une jolie tête. Gurtner se couchait. Mais le danger sur les cages amiénoises se rapprochait…(62e). Les Maritimes continuaient leur travail de sape. Kouagba, toujours dans les bons coups, manquait sa tête sur un énième corner. Le but étant pourtant grand ouvert (75e) ! 

La rencontre se débridait. Les Maritimes envoyaient toutes leurs forces vives au front. Kebbal repiquait dans l’axe, frappait. Le portier amiénois captait le ballon (79e). On entrait dans les dernières minutes de la rencontre. Huysman, fidèle parmi les fidèles, faisait son entrée. Avec l’espoir qu’il apporte sa taille sur les coups de pied arrêtés ! Coup-franc de la dernière chance aux 18 mètres. Bosca posait le ballon, tirait. Le ballon venait heurter le mur pour terminer en corner (86e). On entrait dans le temps additionnel. Les Dunkerquois poussaient. En vain. Le match se terminait par une défaite sévère, surtout au vu de leurs efforts accomplis en seconde période !

Amiens-Dunkerque : 1-0
13ème journée de championnat  – Mardi 1er décembre – Stade de la Licorne
Dunkerque : Maraval – Thiam, Cissé, Kouagba, Sy – Goteni (Pierre, 71), Dudouit (Kerrouche, 46e), Kebbal, Vialla (Bosca, 58e) – Tchokounté (Diarra, 46e), Romil (Huysman, 80e).
Buts : Odey (13e) pour Amiens –  pour Dunkerque.
Cartons : Dudouit (23e), Kebbal (34e), Kouagba (67e), Sy (82e) pour Dunkerque.