Publié le 20 novembre 2021
Troisième du classement de Ligue 2 BKT, l'AC Ajaccio se présente aujourd'hui au Stade Tribut pour affronter nos Maritimes. Zoom sur l'adversaire du jour de l'USL Dunkerque.
Photo actualités

A la poursuite de Toulouse et Sochaux

C’est un début de saison solide que sont en train de réaliser les Corses de l’AC Ajaccio. Positionné sur la troisième marche du classement de Ligue 2 BKT, les hommes d’Olivier Pantaloni restent, pour l’heure, sur un bilan de huit victoires, quatre matches nuls et ont été battus à trois reprises, cette saison. Restant sur une victoire (1-0) face à Dijon en championnat, l’ACA, comme l’USL Dunkerque, a été battu, le week-end dernier, en Coupe de France, par Orléans.

Ce samedi soir (19h) au Stade Tribut, l’AC Ajaccio tentera de perpétuer son bon début de saison par une victoire. Mais, sur leur route, les Ajacciens savent que nos Maritimes ne seront pas faciles à vaincre. « On a travaillé nos principes cette semaine. Si on arrive à bien mettre en place ce que l’on a travaillé et qu’on reste concentrés, on a de quoi réussir un bon résultat à Dunkerque », confiait l’entraîneur Olivier Pantaloni en conférence de presse d’avant-match.

Olivier Pantaloni, la Corse dans la peau

S’il y a bien un entraîneur qui est attaché à ses racines, c’est bien Olivier Pantaloni. Né à Bastia, cet ancien ancien milieu de terrain a passé onze des ses douze années d’entraîneur aux commandes de l’AC Ajaccio. Si son bilan aux commandes de l’ACA depuis son retour en 2014  s’élève à 97 victoires, 77 matches nuls et 105 défaites, celui-ci devrait, cette saison, s’inverser au vue de la dynamique dans laquelle se trouvent les Corses.

Cependant, avant d’affronter l’USL Dunkerque, Olivier Pantaloni préfère tempérer et se méfier des hommes de Romain Revelli : « Avant le match contre Grenoble, Dunkerque restait sur une excellente série en Ligue 2 BKT. C’est une équipe qui a retrouvé beaucoup de confiance. J’ai encore en tête le match de la saison passée où on y était allés avec moins de rigueur (victoire 3-1 des Dunkerquois) , si on n’instaure pas une discipline, on peut être mis en difficultés. »

Le groupe de l’AC Ajaccio

Leroy, Sollacaro, Gonzalez, Avinel, Vidal, Kalulu, Youssouf, Diallo, Alhadhur, Marchetti, Laci, Barreto, Nouri, Bayala, Cimignani, El Idrissy, Botué, Courtet.