Contre vents et marées

Publié le 10 juillet 2018
Victime d'une rupture du tendon d’Achille en décembre, Jovanie Tchouatcha a retrouvé le groupe en fin de semaine dernière. Le défenseur ne veut cependant pas se fixer de date de reprise, lui qui reprend doucement la course et a hâte de retoucher le ballon !
Photo actualités
  • Jovanie, nous t’avions quitté en décembre après une grave blessure, que s’est-il passé depuis ?

« Oui, c’était lors du match de Coupe de France contre Lille Fives, juste avant les 32èmes de finale. Mon tendon m’a lâche en fin de match et je me suis fait opérer le lendemain. Un mois et demi après cette première opération, j’ai eu une double rupture du tendon d’Achille après avoir trébuché chez moi. La deuxième rupture a été fatale et il a fallu tout recommencer. Heureusement que ma copine était à la maison pour m’aider dans ces moments difficiles. »

  • Comment était ton moral pendant cette période compliquée ?

« Le moral était au plus bas, mais le club m’a rassuré par rapport à la saison prochaine et j’ai eu un joli geste des coéquipiers avec les tee-shirts « Courage Jo ». Ca m’a énormément touché. Maintenant, je vais essayer de rendre tout ce que j’ai reçu pendant ma convalescence. »

  • Comment s’est passée ta rééducation ?

« J’ai passé un mois à Capbreton pour la rééducation. Après cela, je suis revenu à Dunkerque où j’ai continué la rééducation avec Maxime Cornu, kiné du club pendant un mois. J’ai ensuite coupé deux semaines pour partir en vacances et récupérer. Au retour des vacances, je suis retourné à Capbreton pour la réathlétisation. »

  • Où en es-tu aujourd’hui ?

« Aujourd’hui, je recommence à trottiner et à travailler les appuis avec la proprioception notamment. On verra au fil des semaines comment ça évolue. Normalement, je serai bientôt avec le groupe pour les séances collectives. »

  • Est-ce que tu t’es fixé une date de reprise ?

« Non, je ne me suis pas fixé de date. Je me donne juste les moyens pour revenir le plus rapidement possible tout en écoutant mon corps. »

  • Qu’est ce qui t’a le plus manqué lors de ces sept-huit derniers mois ?

« Surtout le ballon ! Et puis l’ambiance dans le vestiaire, la pression des matchs et le fait de pouvoir courir. »

  • Le club a décidé de prolonger ton contrat pendant ta rééducation, c’est un geste qui t’a touché ? 

« C’est sûr. Ca m’a énormément touché et je remercie le président et les dirigeants. Maintenant, à moi de bosser dur pour revenir rapidement et rendre au club tout ce qu’il m’a donné. J’espère faire un retour canon, retrouver mon niveau et aider l’équipe au maximum pour obtenir le maintien le plus rapidement possible et peut-être plus s’il y a quelque chose à gratter. »