Publié le 26 avril 2021
Retour sur la conférence de presse d'avant-match avec Fabien Mercadal et Jérémy Huysman !
Photo actualités

RETOUR SUR LA DÉFAITE À AUXERRE

 

Fabien Mercadal : “ Elle est dure à analyser. Lors des trente premières minutes, on a fait l’erreur de ne pas mettre le deuxième but. On a trois incroyables possibilités dont celle de Malik Tchokounte à la quatrième minute. On peut mener 2 à 0 au bout de quatre minutes, et on ne l’a pas fait. Ainsi on est restés à distance de cette équipe d’Auxerre qui avait l’air étouffée mais qui a repris un peu de souffle. Ensuite, on s’est mis en difficulté, on a aussi eu du mal à terminer le match. Ce coup tactique n’a pas réussi et j’en suis désolé car je le sentais bien. Maintenant c’est passé, il n’empêche que pendant ce match on a fait trente minutes dans la vie des Auxerrois. Ils n’avaient pas été bousculés comme ça chez eux de toute la saison, il nous l’ont d’ailleurs dit. Ce sont des choses sur lesquelles on peut et on doit s’appuyer.” 

 

Jérémy Huysman : “ Suite à la défaite à Auxerre, on est sortis du match avec un peu de frustration étant donné notre superbe entame de match. On marque au bout de deux minutes, derrière et c’est bien le problèmes de plusieurs équipes, on a eu tendance à souffrir. C’est ce qu’il s’est passé puisqu’on a pris un but en début de deuxième mi-temps. On a essayé de jouer notre va-tout car on croyait franchement à cette victoire à Auxerre. Ça nous aurait vraiment donné une bonne bouffée d’oxygène. Malheureusement ça n’a pas tourné en notre faveur et on a concédé cette défaite 2 à 1.”

 

AMIENS, L’ÉQUIPE ARBITRE

 

Fabien Mercadal :Oswald Tanchot, son entraîneur, disait que l’équipe veut jouer son rôle d’arbitre, c’est-à-dire que jusqu’au bout ça jouera. Amiens, sur cette semaine, rencontre Guingamp aussi, ils se savent donc observés par tout le monde. Personnellement ça ne les touche pas car ils sont sauvés, ils vont jouer libérés. Ça se ressent. Ils n’avaient pas marqué beaucoup de buts jusque-là et sur les deux derniers matchs ils en ont mis cinq. Il y a un peu de fraîcheur qui est née avec beaucoup de joueurs au repos. On sait à quoi s’attendre. C’était compliqué à l’aller, on avait perdu 1-0, ensuite en Coupe de France on a perdu aux tirs au but malgré un match nul dans le jeu. Le dernier résultat à faire avec une défaite et un nul, c’est de gagner. On va tout mettre en place. Le match contre Amiens est un moyen quasiment de manière certaine de faire au minimum les barrages. Si on vient à gagner, on prend sept points sur Chambly, on a le goal average en notre faveur. Châteauroux est sorti de la course, si on arrive à éliminer un deuxième club ça serait une avancée supplémentaire. Il faut le faire brique par brique. Monsieur Piquet, Président du club de Caen, a dit “Dunkerque a un match à jouer contre Amiens mais ils ne l’ont pas encore gagné” ça résume tout. Evidemment qu’il va falloir le jouer, pour le gagner il faudra être très bons. Prendre ce qu’on a fait de bien sur les quatre derniers matchs et les additionner ensemble. L’objectif final est le suivant, en cette période de fin de saison, faire progresser notre projet de jeu. ”

 

Jérémy Huysman : “ Quand on joue des équipes qui n’ont plus à jouer, qui ne peuvent plus monter ni descendre, tu ne sais pas trop à quoi t’attendre. Maintenant, j’ai cru comprendre qu’ils veulent être arbitres de cette fin de saison, sachant qu’ils rencontrent des équipes jouant le maintien. Je m’attends à un match tout aussi compliqué que s’ils y avaient un réel enjeu pour eux. Je ne m’occupe pas de cette équipe, elle est belle sur le papier, on l’a vu au match aller. On va tout faire pour contrecarrer leur plan et prendre des points car on en a besoin. On a eu quatre jours pour préparer le match contre Amiens. On va défendre avec beaucoup d’envie, il y a une grosse attente. C’est un match décisif, sachant qu’il en reste quatre. Tous les points sont importants à prendre. On va faire le maximum comme à l’entraînement, on travaille tactiquement avec le coach et le staff pour roder le mieux possible. C’est vrai qu’on a vraiment bien démarré contre Auxerre. Après qu’on joue en 3-5-2, 3-4-3, douze derrière ou à douze devant, c’est vraiment l’animation qui compte sur le terrain. C’est-à-dire aller en avançant, être un bloc compact. Tu peux jouer dans n’importe quel système, si tu ne joues pas ensemble, si tu n’es pas soudé, ça ne sert à rien. Le système importe peu, c’est l’animation qu’on va mettre face à Amiens qui sera importante. Pour être honnête, on ne s’est pas du tout préoccupés de l’équipe d’Amiens. Pour le moment, sachant qu’on a joué samedi et qu’hier c’était décrassage, on va commencer à en parler tranquillement. On sait bien que le match est dans deux jours, ça arrive vite. On essaie surtout de se préoccuper de notre cas, de notre équipe, de notre système de jeu pour les embêter le plus possible, et bien sûr, de prendre le maximum de points. “

 

KEVIN ROCHETEAU ET NICOLAS BRUNEEL

 

Fabien Mercadal : “ Ils sont là, ils s’entrainent. Le petit Bruneel, si je le choisis titulaire il va jouer après cinq mois ½. Kevin il n’attend que de pouvoir mettre des ciseaux dans la lucarne. Cette saison pourrait bien finir. C’est ce que je disais à Nicolas, il a marqué le premier but, moi je le vois bien mettre un centre au cordeau contre Toulouse et ainsi marquer le but qui nous sauve. Si ça doit se jouer aux barrages tant pis on ira, mais je le vois bien comme ça, ça serait encore plus beau. Il y a des chances de les voir rapidement, j’en suis sûr. Kevin Rocheteau a répondu présent lors de l’opposition avec les garçons de la réserve samedi matin. On peut avoir une bonne surprise pour mercredi.. Je les ai d’abord félicités car malgré la période et à la fin de l’année, tout le monde répond présent. Je dois choisir dix huit joueurs, ça me fait mal au cœur d’en laisser de côté. Je félicite vraiment le staff médical et le staff athlétique. Il faut le maximum de force. A cette période de l’année, la fraîcheur est importante, se partager le temps de jeu aussi. J’ai été obligé de faire souffler des personnes. Loïc Kouagba nous donne le but, le petit Vannoye fait une erreur mais jusque-la il avait été performant. «