Publié le 10 mars 2017
Nos Maritimes se sont inclinés sur la pelouse de Marseille Consolat, vendredi soir, sur le score de 3 à 2. Menés 2-0, ils ont parfaitement su réagir en revenant au score, avant d'être punis sur une erreur de la défense.
Photo actualités

Privé de Marc Fachan, suspendu, Didier Santini faisait débuter Jerry Vandam sur le couloir droit de la défense.  Malik Tchokounte et Jérémy Huysman étaient également alignés d’entrée par le coach dunkerquois pour ce match face à une des équipes en forme du championnat.

La première occasion de la rencontre était dunkerquoise. Mais après une belle course d’Araujo, Malik Tchokounte s’emmêlait les pinceaux dans la surface (8e). Quatre minutes plus tard, Moussiti Oko se jouait de la défense marseillaise, mais le gardienprovencal était sur la trajectoire et empêchait l’ouverture du score. Tour à tour nos attaquants se mettaient en valeur, sans trouver la faille.

Dangereux, sans être décisifs, les Dunkerquois se faisaient surprendre au quart d’heure de jeu. Lopez obtenait un penalty, qui était transformé par Gigliotti (0-1, 15e). Dix minutes plus tard, les Marseillais doublaient la mise par Amiri (2-0, 25e).

Après un coup de moins bien, nos Bleu et blanc se relançaient en cinq minutes top chrono ! C’est d’abord Malik Tchokounte qui obtenait un penalty qu’il se chargeait de transformer. Le huitième but du Dunkerquois cette saison (2-1, 32e). Puis c’était au tour de Bevic Moussiti Oko de profiter d’une mauvaise relance de la défense marseillaise, après un coup franc de Thomas De Parmentier, pour revenir au score (2-2, 36e).

Les Dunkerquois avaient l’occasion de prendre l’avantage sur un coup franc idéalement placé à trois minutes de la mi-temps, mais la frappe de Thomas De Parmentier ne trouvait pas le cadre. Si la fin de la première période était à l’avantage de nos Maritimes, le score en restait là.

Des regrets pour Dunkerque

Pas de changement à noter côté dunkerquois pour la deuxième mi-temps. Jean-Christophe Bouet était rapidement mis à contribution sur une action du meilleur buteur du championnat, Umut Bozok, entré à la pause. Aucune des deux équipes ne semblait vouloir se contenter du nul et les offensives se multipliaient, plus ou moins dangereuses.

Ce sont les Dunkerquois qui se mettaient le plus en valeur, semblant dicter le tempo du match. Pourtant, c’est Gigliotti, contre le cours du jeu, qui venait offrir l’avantage aux Marseillais après un cafouillage de la défense dunkerquoise (3-2, 71e). Les hommes de Didier Santini tentaient de réagir rapidement par l’intermédiaire de Jean-Jacques Rocchi, entré en remplacement de Thomas De Parmentier.

A l’image de Romain Jamrozik et de Dimitri Boudaud, fraîchement rentrés, les Dunkerquois poussaient dans le dernier quart d’heure afin d’obtenir le partage des points. Mais la défense du GSC tenait bon et annihilait les différentes offensives de nos « Bleu et blanc ».

Marseille Consolat pouvait jubiler et nos Dunkerquois regretter les quelques ratés de la soirée, qui ont mis fin à leur belle série de cinq victoires.

Rien d’alarmant cependant alors qu’il reste encore dix matchs à jouer et que les poursuivants n’ont pas forcément brillé non plus, Chambly s’étant incliné contre Paris et Concarneau contre Béziers. Reste désormais à attendre les résultats des matchs entre Boulogne et Quevilly et entre Châteauroux et Sedan.

Nos Maritimes tenteront quant à eux de rebondir dès la semaine prochaine face à Béziers. Et ils auront besoin de votre soutien dans leur antre de Tribut !

 

Marseille Consolat – USLD : 3-2 (2-2)

Marseille : Gigliotti (17e, 69e), Amiri (25e)

Dunkerque : Tchokounte (31e), Moussiti Oko (36e)

Pour Dunkerque : Bouet, Vandam (Boudaud, 83e), Huysman, Ait Bahi, Tchouatcha, Banor, Fachan, De Parmentier (Rocchi, 62e) , Araujo, Moussiti Oko, Tchokounté (Jamrozik, 73e)