Contre vents et marées

Publié le 1 mai 2020
Eddy Dobbelaere, président de l'association USLD fait le point suite à la suspension des championnats.
Photo actualités
  • Comment avez-vous vécu l’annonce de la FFF de suspendre l’ensemble des championnats amateurs jusqu’en National 2 ?

« L’association dépend de la Fédération, donc on ne peut que subir et se ranger derrière les décisions prises, qu’elles soient bonnes ou non. La suspension de l’ensemble des championnats amateurs est selon moi une décision sage. Envisager une reprise de la saison en cours semblait très compliqué, surtout pour la santé de nos joueurs. Maintenant, je ne comprends pas pourquoi notre équipe première a été exclue de cette décision et je rejoins Jean-Pierre Scouarnec là-dessus. On est des amateurs jusqu’en N1 inclus. »

  • Quelles sont les conséquences de ces décisions sur les équipes de l’USLD ?

« Toutes nos équipes sont maintenues puisque les descentes ne concernaient que les derniers de chaque classement. C’est donc plutôt positif, car notre équipe réserve était en mauvaise posture en R1 et on ne sait pas si elle serait parvenue à se sauver, idem pour nos U15. Maintenant, on a un petit goût amer concernant nos U18 qui auraient peut-être pu jouer la première place et une montée en U19 Nationaux. Ils n’étaient qu’à quatre points du leader Arras. Mais avec des « si »… Le principal est que tout le monde soit maintenu avec une satisfaction particulière pour nos U17 qui étaient déjà maintenus en U17 Nationaux. »

  • Sans entrer dans les détails de chaque équipe, le bilan, aussi tronqué soit-il, est positif pour cette saison 2019-2020 ?

« Le bilan est positif puisque toutes nos équipes se maintiennent à leur niveau. Hormis notre équipe réserve et nos U18, tous évoluent au plus haut niveau possible. On s’était fixé comme objectif de remonter au plus vite avec l’équipe réserve et les U18. Ce ne sera pas le cas cette année, mais ce n’est que partie remise. »

  • La saison 2019-2020 est donc officiellement terminée ?

« Oui. Ce serait complètement fou d’envisager une reprise, que ce soit au niveau des matchs, des entraînements ou des tournois. On avait pris la décision dès le début du confinement d’annuler notre tournoi et d’annuler notre participation à tous les tournois extérieurs. La reprise de l’entraînement n’était pas envisageable non plus et cela a été confirmé par les décisions prises par le gouvernement cette semaine. Il faut d’abord veiller à la santé des licenciés, joueurs et dirigeants. Maintenant, la grosse interrogation est de savoir quand la saison prochaine pourra reprendre. Est-ce que ce sera mi-août ou en septembre ou plus tard, on ne le sait pas et on attend les décisions de la Fédération. »

  • Faut-il s’attendre à des changements pour la saison 2020-2021, notamment en termes d’organigramme ?

« Les changements dépendront de l’équipe première et de la division dans laquelle elle évolue. Si elle monte en Ligue 2, il y aura forcément des changements d’un point de vue organisationnel et d’un point de vue global. Si ce n’est pas le cas, ce qui me paraît invraisemblable, il n’y aura pas de changement fondamental. L’organigramme évolue un peu chaque saison entre les entraîneurs, mais fondamentalement, il ne devrait pas y avoir de révolutions. »

  • Qu’en est-il des différents projets de fusion évoqués lors de la dernière assemblée générale ?

« Les projets ont avancé, même si ce n’est pas aussi vite qu’on le voudrait. Mais ce sont des choses qui ne doivent pas se prendre à la légère et qui ne peuvent pas se faire d’un claquement de doigts. Au niveau du futsal, cela semble bien engagé et les choses sont bien avancées avec l’association futsal de Dunkerque, puisque la conventions de fusion est à la signature chez les deux présidents. L’approbation de ce traité de fusion sera soumise au prochain comité directeur de l’association et je l’espère validée. Concernant la fusion avec le club de Rosendaël, c’est un peu moins avancé, notamment en raison de cette période de confinement qui fait que les échanges sont plus rares. J’ose espérer qu’on arrivera à s’entendre pour sortir quelque chose. Maintenant, reste à savoir si cela se fera avant le début de la nouvelle saison. Il y avait également un projet de fusion avec les deux clubs de beachsoccer de Dunkerque. Nous n’étions pas prêts à le faire tout de suite, car tous ces projets génèrent de la masse de travail supplémentaire au niveau de l’association, donc il faut être prudent On a décidé, d’un commun accord, de repousser l’étude à la saison prochaine si c’est toujours d’actualité. »

  • Un dernier mot peut-être ?

Oui, je pense à nos licenciés et j’espère que ce confinement n’est pas trop pénible pour eux. En tant que footballeurs, ils doivent se demander quand la situation va revenir à la normale. Malheureusement, on subit cette crise du Covid-19  et on doit prendre des décisions dans le sens de la santé de tous. J’ai du mal à imaginer un retour à l’école en mai pour s’arrêter un mois plus tard de mon point de vue. J’espère que l’on pourra vite se retrouver au plus vite! »