Contre vents et marées

Publié le 4 juillet 2020
Retrouvez l'interview du nouvel entraîneur de notre équipe réserve Dominique Paternoga, qui fut notamment joueur de l'USLD lors de la saison 1988-1989.
Photo actualités
  • Bonjour Dominique, pourriez-vous commencer par retracer votre parcours comme joueur et comme coach ?

« Je suis Dominique Paternoga, j’ai 54 ans. En tant que joueur, j’ai effectué ma formation à Lille, puis je suis allé jouer deux ans en Belgique, puis au FC Metz. Après cela, j’ai signé à Dunkerque, à Gravelines, puis à Calais. Je suis ensuite parti jouer à Troyes, puis à Tourcoing avant de retourner à Gravelines pour commencer à passer mes diplômes d’entraîneur. Comme entraîneur, j’ai commencé avec l’équipe réserve de Gravelines. Dans tous les clubs où je suis passé, j’étais également responsable des classes sport-études. Ensuite, j’ai signé à Grande-Synthe où j’ai fait monter le club en CFA2 pour la première fois de son histoire. Après, je suis parti au Qatar où j’étais adjoint de l’équipe nationale avec Bruno Metsu, et sélectionneur de l’équipe olympique. Lorsque je suis revenu, j’ai eu l’opportunité de reprendre Grande-Synthe pendant six mois où ça s’est très bien passé puisqu’on est passé de la septième à la seconde place.  Malheureusement, à la fin de cette année-là, je suis allé passer mon recyclage d’entraîneur et je me suis cassé le tendon d’Achille, ce qui m’a arrêté pendant deux saisons. Ensuite, j’ai pris les commandes de Loon-Plage pendant quatre ans, où on a fait remonter puis maintenu le club en DH. J’étais à la recherche d’un challenge plus en adéquation avec ce que je veux faire. »

  • On a pu vous voir avec l’équipe première depuis le début de la préparation, quel sera votre rôle cette saison au sein du club ?

« Je suis la préparation avec les pros, mais je suis entraîneur de l’équipe réserve et responsable de la post-formation. La post-formation concerne six joueurs qui sont dans le groupe professionnel, en plus des joueurs que je vais entraîner. L’idée est de faire une passerelle entre le monde des jeunes et l’équipe premièrel. Il y aura certainement des entraînements supplémentaires pour les jeunes joueurs du groupe professionnel, le but étant de combler certaines lacunes pour faciliter cette passerelle. »

  • Pourquoi avoir décidé de rejoindre l’USLD ?

« Déjà parce qu’on me l’a proposé ! Ce qui est marrant, c’est que c’est au moment où le club redevient pro, que les structures évoluent, ce qui correspond plus à ce que je veux faire dans le foot. Le monde amateur a de très bons côtés, mais il y a beaucoup de choses à mettre en place. »

  • Quel sera votre objectif avec l’équipe réserve qui évoluera en R1 cette saison ?

« L »objectif premier est de sortir des joueurs professionnels, mais l’objectif de remonter en N3 n’est pas incompatible. Plus on aura de résultats, plus on aura de performances au niveau des matchs et plus les joueurs vont se révéler pour évoluer à l’échelon supérieur. On peut donc lier ces deux objectifs. »

  • Avez-vous déjà une idée du groupe sur lequel vous allez vous appuyer ?

« J’ai récupéré un groupe de douze joueurs et un gardien que l’on essaie d’étoffer. Maintenant, ça reste une réserve professionnelle, donc des joueurs qui descendront et qui auront la priorité, ce qui est tout à fait normal. Mais il va falloir se préparer car il y a sept week-end où l’équipe première joue en semaine, donc il y aura forcément moins de retombées. L’idée est en tout cas de préparer ces jeunes à répondre présent le jour où ils seront appelés. Il faut qu’ils soient costauds mentalement car il faut souvent faire preuve de patience, mais il faut être performant dès qu’on a besoin d’eux. »

  • Comment vous définiriez-vous comme coach ?

« Comme tout le monde, j’aime qu’il se passe des choses dans mon équipe, qu’elle marque des buts, qu’elle ait une vraie volonté d’aller vers l’avant. Qu’il y ait de la vie, de l’enthousiasme, notamment avec les jeunes. »