Contre vents et marées

Publié le 30 avril 2019
Nos "Bleu et blanc" reçoivent Marignane à Tribut ce vendredi ! Si vous n'avez pas encore vos places, il n'est pas trop tard pour changer d'avis ! Voici cinq raisons de vous presser au stade vendredi !
Photo actualités
  • Parce que c’est l’avant-dernier match à domicile !

Et oui, c’est déjà l’avant-dernier match à la maison cette saison. Une saison qui n’aura pas été de tout repos et où le succès aura longtemps fui nos joueurs à domicile ! Après avoir retrouvé leur solidité défensive lors des dernières rencontres, nos « Bleu et blanc » auront à cœur de faire un résultat positif devant leur public !

  • Parce que c’est un match décisif 

En effet, c’est le rendez-vous à ne pas manquer de cette fin de saison. Les deux équipes, toutes deux dans la zone de relégation, comptent au classement le même nombre de points, de buts marqués et de buts encaissés. Le goal-average particulier joue cependant en faveur des Marignanais, qui avaient remporté le match aller 3-0. C’est donc un match à fort enjeu que s’apprêtent à disputer nos Maritimes.

  • Parce que le maintien est toujours en jeu

À trois journées de la fin, nos Dunkerquois sont toujours dans la zone rouge mais ne sont qu’à un point de la douzième place du championnat. Un bon résultat au stade Marcel Tribut permettrait aux hommes de Claude Robin d’aborder un peu plus sereinement leur déplacement à Chambly, fraîchement promu en Ligue 2  !

  • Parce qu’on doit prendre une revanche sur le match aller

On se souvient d’un match aller où nos « Bleu et blanc » ont été lourdement défaits à Marignane sur le score de 3 à 0. C’est donc l’esprit revanchard que revendiqueront nos Maritimes devant le public de Tribut pour empocher ces trois points précieux !

  • Parce que nos Maritimes ont besoin de votre soutien !

Pour cet avant-dernier match à domicile cette saison, nos Maritimes ont plus que jamais besoin de votre soutien ! Nos « Bleu et blanc » compteront en effet sur leurs fidèles supporters pour jouer leur rôle de douzième homme dans cette lutte acharnée pour le maintien !