Contre vents et marées

Publié le 28 juin 2017
Arrivé dans la cité de Jean-Bart, en début de semaine, Cheick Timite prend peu à peu ses marques avec le groupe. Interview d'un jeune joueur qui a soif d'apprendre.
Photo actualités

A 19 ans, Cheick Timite est à n’en pas douter un espoir du football. Ce n’est qu’il y a quatre ans qu’il a signé sa première licence de football en club. « J’ai débuté à l’ES Nanterre, j’ai fait un an là-bas puis je suis parti à Ajaccio en U19. J’ai fait une bonne saison, j’ai pu découvrir la Ligue 2, puis je suis parti à Amiens où tout s’est bien passé et me voilà à Dunkerque et j’en suis très heureux », explique-t-il.

Avant cela, c’est avec des amis que le jeune joueur avait découvert le ballon rond. « Je faisais du foot au quartier. Puis un pote à moi m’a inspiré à partir dans un club. On me disait que j’étais talentueux, que je ne devais pas me contenter de jouer dans la cité, que je devais sortir de ce petit monde. J’en suis sorti et aujourd’hui j’en suis très content. »

Talentueux, mais aussi travailleur, Cheick a vu ses efforts récompensés cet été avec la signature d’un contrat professionnel de trois ans avec l’Amiens SC. « C’est un grand pas vers la découverte du monde professionnel. J’espère que tout va bien se passer et que j’arriverai à percer. »

Plutôt que de ne disputer que des bribes de matchs, l’attaquant amiénois a accepté d’être prêté à l’USLD afin de parfaire sa formation. « Mes conseillers m’ont fait comprendre que la Ligue 1 c’était bien beau, mais que jouer était beaucoup plus important, surtout à mon âge. J’ai eu le coach au téléphone et il m’a convaincu de venir ici. »

Arrivé à Dunkerque lundi, le jeune homme se réjouit de l’accueil qui lui a été réservé : « Tout le monde ici a l’air sympa. J’ai été accueilli de manière franche et honnête et j’ai apprécié ! »

Pour sa première saison en national, Checik Timite s’est fixé plusieurs objectifs : « satisfaire le club déjà, aider les coéquipiers à atteindre un objectif et puis le reste se fera naturellement. »

Lorsqu’on lui demande de se décrire, le garçon né en 1997 aime se voir comme quelqu’un de simple. « Sur le terrain, je donne tout ce que j’ai dans le ventre pour le club, pour les supporters. En dehors du terrain, je suis un peu fou, je ne suis pas un mec qui se la raconte, je suis ouvert à tout le monde. »

Ceux qui l’ont connu sur les pelouses louent ses qualités de puissance, ses dribbles ravageurs, son intelligence de jeu et sa vitesse. « Je peux jouer à tous les postes de l’attaque, je n’arrive pas à rester à une endroit fixe sur le terrain, j’aime bien me balader entre les défenseurs. » On espère forcément qu’il fera tourner les têtes de nos adversaires à compter du 4 août prochain !