Contre vents et marées

Publié le 8 août 2018
Le coach dunkerquois Benjamin Rytlewski est revenu sur la défaite face à Avranches. Une défaite sur laquelle nos "Bleu et blanc" devront s'appuyer pour rebondir samedi face à Concarneau !
Photo actualités

Benjamin, avec le recul, quel est ton sentiment après cette défaite inaugurale face à Avranches ?

« C’est d’abord la frustration consécutive à notre manque d’efficacité dans les deux zones de vérité.  Sur l’état d’esprit, je n’ai rien à reprocher aux joueurs, même si je pense qu’on a été un peu trop timorés sur les deux entames. Après, on a su réagir et être un peu plus agressifs. On a réussi à se créer des situations, mais on a manqué d’efficacité devant. Sur l’ensemble du match, on frappe douze fois aux but, on a quatre face à face et trois penaltys peuvent être sifflés… »

Le mot d’ordre de cette semaine d’entraînement a donc été « efficacité  » ?

« Le mot d’ordre ça a été l’agressivité offensive et défensive. On parle toujours d’agressivité défensive, mais il y a aussi cette volonté en attaque de vouloir tuer le gardien pour pouvoir marquer. »

Concarneau a un style de jeu qui ressemble plus à celui de l’USLD…

« C’est une équipe plus puissante, avec un jeu plus direct. Concarneau, à notre image, aime jouer sur les transitions, donc il va falloir rester vigilants et être efficaces. C’est une équipe qui s’appuie sur une animation défensive solide avec des grands gabarits très athlétiques et qui s’appuie sur un jeu de transition avec la vitesse de Damessi et les coups de pieds arrêtés de Gégousse et Ben Ali. C’est une équipe qui se rapproche clairement de ce qu’on cherche à mettre en place. Ça va encore être un match qui va se jouer sur des détails : un coup de pied arrêté par exemple. Il va falloir faire en sorte que tout tourne dans notre sens, ce qui n’a pas été le cas à Avranches. »

Ce sera important de ramener au moins un point afin de ne pas plonger dans le doute ?

« Que ce soit sur le plan mental, sur le plan de la confiance ou sur le plan comptable, c’est important. En commençant à l’extérieur, si on n’arrive pas à ramener un résultat positif pour mettre la machine en route, ce sera compliqué. »

 

INFIRMERIE :

Blessés : Jovanie Tchouatcha (tendon d’Achille), Abdel Baala (genou), Raphaël Liégeois (genou)

Phase de reprise : Alexis Calant (genou)