Publié le 25 janvier 2022
Fraîchement arrivé à l'USL Dunkerque avec laquelle il a signé son premier contrat professionnel, Adam Abeddou se livre pour la première fois sur ses premiers pas au sein du groupe des Maritimes. Son parcours, son début de saison et ses ambitions : entretien avec le nouveau numéro 29 des "Bleu et blanc".
Photo actualités

Salut Adam ! Bienvenue à Dunkerque, tout d’abord. Comment tu te sens après ce match nul face au FC Sochaux (0-0) ?

Franchement, tout se passe très bien. Le groupe, le coach, le staff et la direction m’ont très bien accueilli et je me suis tout de suite senti à l’aise. Petit à petit, je m’habitue au rythme et cela va dans le bon sens.

Est-ce que tu peux nous présenter ton parcours, qui t’a notamment amené à porter les couleurs du RC Lens et du Valenciennes FC…

C’est ça, j’ai été préformé au Racing Club de Lens et ensuite formé au VAFC. Derrière, j’ai effectué deux années en U19 Nationaux à Arras avant d’intégrer l’équipe première (National 2), pendant trois saisons. Malheureusement, les blessures et la pandémie m’ont fait connaître des temps plus compliqués. Avec Vimy (National 3), cette saison, nous avons enfin pu reprendre à 100% et cela s’est très bien passé pour moi durant ces six derniers mois…

« Je joue au football pour aller le plus haut possible » – Adam Abeddou

Quel type de joueur es-tu, désormais, par rapport à tes années à Arras ?

Je pense que je suis le même, après, j’ai franchi un cap au niveau de ma maturité. En grandissant et en enchaînant les matches, on se rend compte des petites erreurs que l’on peut faire et on réussit à les corriger. Mon jeu est beaucoup plus propre au fil des années et, ce que je suis parvenu à réaliser en première partie de saison, je ne l’aurais probablement pas fait à 18 ans car aujourd’hui, dans ma tête, tout va mieux.

Taper dans l’œil de plus gros clubs était-il ton objectif principal, en commençant ta saison comme tu as pu le faire ?

J’ai toujours voulu aller le plus haut possible parce que je joue au football pour ça. À Vimy, cette saison et après les deux années « Covid », je me suis dit que c’était maintenant ou jamais, alors je me suis donné les moyens. Après, arriver directement dans un club de Ligue 2 BKT, non, je n’y avais pas forcément pensé. Mais aujourd’hui, c’est la preuve que tout est possible dans le football avec du travail.

Dans quel état d’esprit tu te trouves après avoir définitivement intégré le groupe ?

Moi, je suis venu ici pour jouer. Le coach et la direction me font confiance et il y a vraiment un très bon groupe . Je fais du football pour jouer, donc je suis prêt à jouer dès que le coach fera appel à moi. Je dispute ma première vraie semaine avec le groupe donc je suis prêt !

Quel a été le discours de Romain Revelli à ton encontre, lui qui, de par son passé, connaît très bien le football professionnel comme le football amateur…

Le coach m’a fait comprendre qu’il avait confiance en moi et que s’il m’avait pris, ça n’était pas pour rien. Il aime les joueurs de mon profil et c’est ce que le club recherchait, alors il m’a directement mis dans le bain et m’a fait comprendre que je suis là pour apporter quelque chose. Le coach a l’expérience. S’il fait certains choix, c’est qu’ils ne sont pas anodins. Dans le football, tout le monde n’a pas la même trajectoire. Certains ont un chemin tout tracé, d’autres se battent et viennent de loin. Chacun son parcours et seul l’avenir me dira où je finirai !

« Je suis prêt à jouer dès que le coach fera appel à moi » – Adam Abeddou

Comment te prépares-tu à quelques jours de ce gros match contre le Paris FC (28/01, 19h) ?

On se prépare à fond et on ne va pas se retenir ! Mentalement comme physiquement, il faudra faire un gros match contre le Paris FC et tout le monde attend la victoire.