Contre vents et marées

Publié le 21 mars 2019
Nos Maritimes se sont imposés un but à zéro sur la pelouse de Drancy ce jeudi soir !
Photo actualités

C’est un match couperet que s’apprêtaient à jouer nos « Bleu et blanc » ce jeudi soir face à Drancy dans le cadre de la vingt-septième journée du National. Pour espérer se relancer dans la course au maintien, la victoire était impérative. Et c’est chose faite, puisqu’en fin de rencontre, Kévin Nzuzi Mata venait offrir la victoire à ses coéquipiers. Nos Maritimes empochent donc trois points précieux et ne sont plus qu’à une longueur de Tours, premier non relégable !

La rencontre débutait tranquillement, les deux équipes s’observaient, mais très vite on constatait beaucoup de déchets techniques de part et d’autre. Aucune des deux équipes ne prenaient de risque dans ce début de partie, il était donc compliqué de se démarquer. Nos Maritimes commençaient peu à peu à mettre du rythme et se créaient ses premières occasions, à l’image d’un coup franc tiré par Ludovic Gamboa qui voyait malheureusement sa frappe déviée par la défense drancéenne. Dunkerque poursuivait sa domination et loupait de peu l’ouverture du score, après un cafouillage sur corner, Nicolas Bruneel tentait sa chance mais le gardien de Drancy ne se laissait pas inquiéter et sortait la frappe d’une claquette.

Nos « Bleu et blanc » étaient bien rentrés dans leur rencontre. Les hommes de Malik Hebbar, peu inspirés, ne parvenaient pas à construire du jeu, ils peinaient offensivement et n’arrivaient pas à se montrer dangereux. Mais l’USLD n’en profitait pas, voulant trop se précipiter, les coéquipiers de Mohamed Bayo perdaient trop de ballons. Ce dernier, qui effectuait un bon début de match, se voyait expulser peu après la demi-heure de jeu après un excès d’engagement sur Bakari Camara.

Réduits à dix, nos Maritimes reculaient, Drancy montait en puissance en fin de première période, l’infériorité pesait pour nos Dunkerquois, mais les Drancéens manquaient de réussite et ne parvenaient pas à ouvrir le score. C’est donc sur un score nul et vierge que les deux équipes rentraient au vestiaire !

AFFAIBLIS MAIS PAS VAINCUS !

Peu de choses à se mettre sous la dent en début de seconde période. L’entrée en jeu d’Aboubakar Kone faisait du bien aux drancéens qui cherchaient à maîtriser la rencontre. Ils prenaient leur temps afin de construire le jeu mais ne parvenaient pas à se procurer de réelles occasions pour trouver la faille dunkerquoise. Nos Maritimes, qui ne proposaient plus rien, retrouvaient de l’énergie et enchaînaient plusieurs contres qui ne donnaient malheureusement rien. Les hommes de Claude Robin avaient du mal à se trouver et manquaient cruellement de précision.

Dans les vingts dernières minutes, la tendance s’était inversée, c’est l’USLD qui prenait le pas dans la rencontre et qui dominait une équipe de Drancy, en difficulté. Malgré les récupérations de Nianankoro Doumbia et sa belle performance du soir, les Drancéens n’y étaient plus, à l’image de Bilal El Hajjam qui se loupait complètement alors qu’il était seul face au but. Et c’est logiquement, que quelques minutes après son entrée en jeu, Kévin Nzuzi Mata frappait du plat du pied et ouvrait le score, éteignant ainsi les derniers espoirs drancéens !

Nos Maritimes, réduits à 10 pendant presqu’une heure, n’ont rien lâché, ont fait preuve d’abnégation et de solidarité, et sortent victorieux de ce combat de bas de classement ! Ils vont devoir se remettre vite au travail afin de préparer la réception de Laval vendredi prochain !

DRANCY – USLD :  0-1

But : Nzuzi Mata (85′) pour Dunkerque.

Expulsion : Bayo (35′) pour Dunkerque.

USLD : Maraval ; Thiam, Tchouatcha, Calant, Fischer ; Bruneel, Goteni, Gamboa (Chahiri, 84′) ; Bayo, Ba, Garita (Nzuzi Mata, 79′)