Publié le 9 décembre 2016
Les Maritimes se sont imposés face à Lyon Duchère sur le score de 3 à 0. Ils retrouvent ainsi le succès qui les fuyait à Tribut depuis le 9 septembre et remontent sur le podium.
Photo actualités

En l’absence de Jérémy Huysman et de Saïd Aït-Bahi, blessés,  c’est une défense centrale inédite qui débutait la rencontre côté dunkerquois avec Baba Toure et Jovanie Tchouatcha.

Sans Jean-Christophe Bouet, suspendu, c’est Florian Verplanck qui gardait les cages dunkerquoises vendredi soir. Et il fallait un gardien particulièrement vigilant pour éviter l’ouverture du score des Lyonnais. Rapidement en supériorité numérique suite à l’expulsion de Hsissane Abdel Malik (13e), les partenaires de Damien Fachan ne parvenaient pas à mettre le pied sur le ballon.Dans un match engagé, Kipre et Tchouatcha étaient tour à tour avertis.

Après 30 minutes de jeu, le duel s’équilibrait et c’était au tour des Maritimes de se montrer plus pressants. Mais ni le centre d’Araujo (29e ), ni les deux corners consécutifs (33e) ne trouvaient preneur. C’était ensuite à Tchokounte, capitaine d’un soir, de se créer l’occasion la plus dangereuse de la mi-temps, mais sa frappe passait à quelques centimètres des buts de Cassara (36e). Quatre minutes plus tard, la tête à bout portant de l’attaquant voyait encore le portier lyonnais s’interposer (40e). Tchokounte toujours lui disposait d’une ultime occasion, mais Cassara veillait (45e).

La domination dunkerquoise lors de ce dernier quart d’heure ne se concrétisait malheureusement pas au tableau d’affichage et les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score nul et vierge.

Jamrozik délivre Dunkerque

Les « Bleu et Blanc » revenaient sur le pelouse avec les mêmes intentions. Romain Jamrozik se montrait inspiré au côté de Malik Tchokounte, mais les Rhodaniens faisaient le dos rond. Alexis Araujo y allait de sa tentative sur le front gauche de l’attaque, mais le portier lyonnais écartait le danger (59e).

A l’heure de jeu, Djibi Banor, l’ancien Lyonnais, devait quitter ses partenaires, victime d’une luxation du coude. Le milieu de terrain était remplacé par Dimitri Boudaud (63e). A peine entré en jeu, c’est lui qui offrait une super balle de but à Romain Jamrozik , ce dernier ne se faisant pas prier pour enfin réussir à tromper Cassara (1-0, 66e).

img_0350

La joie des Dunkerquois après la rencontre. © Jean-Lus Fassella.

Lyon Duchère n’abdiquait pas, mais sur un coup-franc de Thomas De Parmentier, Damien Fachan mettait la tête et doublait la mise pour Dunkerque (2-0, 76e). La joie était de courte durée cependant après la sortie de Baba Toure exclu par l’arbitre (77e). Didier Santini décidait alors de remplacer Alexis Araujo par Hugo Demory afin de solidifier sa défense.

Pas rassasiés, les Maritimes poussaient à l’image de Thomas De Parmentier, dont la frappe passait à côté (84e) ou de Jean-Jacques Rocchi, dont la tête manquait le cadre (86e). En vain.

C’est finalement Bevic Moussiti-Oko, entré à la place de Jamrozik ,qui inscrivait le troisième et dernier but de la partie. Les Maritimes s’imposaient 3 à 0 et pouvaient savourer cette victoire avec les supporters. Une victoire à laquelle ils n’avaient plus goûté depuis le 9 septembre à Tribut.

 

USLD – LYON DUCHERE : 3-0 (0-0)

USLD : Verplanck, M. Fachan, Tchouatcha, Toure, Rocchi, D. Fachan, Banor (Boudaud, 63e), De Parmentier, Jamrozik (Moussiti-Oko, 89e), Araujo (Demory, 79e), Tchokounte (cap.).

Buts : Jamrozik (66e), D. Fachan (75e), Moussiti-Oko (93e).

Avertissements : Kipre (11e), Sbai (86e) pour Lyon, Tchouatcha (17e) pour Dunkerque.

Expulsions : Abdel Malik (13e), Toure (77e)