Contre vents et marées

Publié le 19 octobre 2018
Les Dunkerquois se sont imposés dans leur antre face à l'équipe de Drancy grâce à un but de Kevin Nzuzi Mata. Un succès précieux qui en appelle d'autres !
Photo actualités

Match de la peur pour certains, match à six points pour d’autres. C’est en tout cas un match déjà important pour la suite de la saison qui se disputait au stade Marcel Tribut ce vendredi soir entre des Dunkerquois en quête d’une première victoire et une équipe de Drancy qui a attendu la dixième journée pour savourer son premier succès.

Le début de partie était équilibré entre deux équipes en manque de confiance et qui faisaient preuve de beaucoup d’imprécisions. Les occasions franches étaient rares de part et d’autre. Demba Thiam délivrait un centre au point de penalty mais le gardien drancéen dégageait, difficilement, le ballon hors de sa surface (0-0, 8e).

Les Maritimes se montraient de plus en plus dangereux et faisaient douter une défense de la JAD fébrile mais qui tenait bon malgré les assauts successifs de François et Traore (0-0, 20e). Adil Lebrun tentait sa chance de loin mais la défense de Drancy parvenait à dégager le cuir (23e). Bien en place défensivement, les partenaires d’Axel Maraval n’étaient que peu inquiétés.

La domination dunkerquoise s’accentuait et l’USLD se montrait dangereuse sur corner, mais ni Baboye Traore, ni Ismaël Kandouss n’arrivaient à pousser le cuir au fond des filets (0-0, 27e). La JA Drancy relevait la tête à la demi-heure de jeu et tentait de procéder en contre.

L’engagement était de mise dans cette partie entre deux équipes qu’un match nul ne contenterait pas. Paul Arnold Garita tentait de faire parler sa puissance en pointe, mais butait sur la défense drancéenne. C’est finalement sur coups de pied arrêtés que l’USLD se montrait la plus dangereuse à l’image de Kevin Nzuzi Mata dont la tête était trop décroisée pour tromper le portier adverse. Le même Nzuzi Mata était tout proche de délivrer le stade Tribut juste avant la pause, mais le gardien Didier Desprez se sacrifiait pour sauver les siens (0-0, 44e).

Et de 4 pour Kevin Nzuzi Mata !

Au retour des vestiaires, Abdel Baala remplaçait Adil Lebrun pour le deuxième acte. Les Dunkerquois se mettaient rapidement en valeur et Martin François bénéficiait d’un coup franc à la limite de la surface. La frappe du joueur prêté par Sochaux passait juste à côté des cages de Desprez.

Les efforts maritimes étaient finalement récompensés quelques minutes plus tard après une perte de balle d’un défenseur drancéen qui bénéficiait à Kevin Nzuzi Mata qui faisait preuve de sang froid pour ajuster le portier adverse pour ouvrir le score (1-0, 51e). L’attaquant dunkerquois avait la balle du KO dans les pieds, mais le gardien s’interposait (1-0, 58e).

Parfois timorés en première période, les Dunkerquois se lâchaient et continuaient d’accroître leur domination après l’heure de jeu. Les Maritimes se faisaient quelques frayeurs, mais les hommes d’Abdelmalik Hebbar ne trompaient pas la vigilance dunkerquoise.

Jérémy Huysman, absent depuis plus de deux mois, faisait son retour sur la pelouse en remplacement de Baboye Traore (1-0, 73e). Le buteur laissait lui aussi sa place à Idrissa Ba après avoir été victime d’une nouvelle faute amenant l’exclusion du Drancéen Paye. L’USLD terminait la partie en supériorité numérique et se contentait de temporiser sans prendre trop de risques.

L’arbitre sifflait la fin de rencontre sans qu’aucune des deux formations ne se procure d’occasions franches, hormis un but refusé de Mehdi Chahiri pour hors-jeu (1-0, 89e) ! Les Dunkerquois pouvaient enfin savourer leur première victoire de la saison ! Un succès précieux pour nos « Bleu et blanc » !

Nos Maritimes affronteront Mouvaux, en Coupe de France, le week-end prochain avant de retrouver le championnat face à Laval.

 

USLD – DRANCY : 1-0 (0-0)

Avertissements : Lebrun (44e), Toure (59e), Traore (70e), Huysman (90e+2) pour Dunkerque ; Paye (47e, 77e), El Katch (53e), Kone (59e), Camara (88e) pour Drancy.

Buts : Nzuzi Mata (51e) pour Dunkerque.

USLD : Maraval – Thiam, Kandouss, Toure, Tchouatcha – Chahiri, Traore (Huysman, 73e), François, Lebrun (Baala, 45e) – Nzuzi Mata (Ba, 77e), Garita