Publié le 23 mars 2018
Dans une rencontre indécise, où chaque formation a eu ses temps forts, nos "Bleu et blanc" ont partagé le points avec le RAF au terme d'un match convaincant !
Photo actualités

Pour cette rencontre disputée à 19h en raison du match de l’équipe de France prévu à 21h, Benjamin Rytlewski reconduisait quasiment le même onze que face à l’ESSG. Seul Gaetano Muraglia remplaçait numériquement Mathias Serin afin de densifier le milieu de terrain.

Les « Bleu et blanc » rentraient dans ce match sans round d’observation, mettant la pression d’emblée sur la défense ruthénoise et l’empêchant de dégager le ballon proprement. Marc Fachan tentait sa chance de loin sur corner, mais sa frappe terminait dans le paquet. Bien en place, les Dunkerquois faisaient parler la vitesse pour tenter de faire plier l’arrière garde aveyronnaise.

Jonathan Ligali était peu mis à contribution dans le premier quart d’heure alors que le rythme retombait d’un cran et que la partie s’équilibrait ! Bien en jambes, Dijibi Banor tentait de déstabiliser la défense de son ancien club grâce à ses percussions, mais les Maritimes peinaient à se procurer des occasions franches.

A la demie heure de jeu, les locaux reprenaient le dessus et il fallait un sauvetage de Jérémy Huysman pour empêcher l’ouverture du score (0-0, 27e). Les occasions franches étaient rares dans ce premier acte.

L’USLD remettait le pied sur le ballon lors des dix dernières minutes. Zakaria Grich poussait les « Sang et or » à la faute, sans réussir à faire trembler les filets.

Une défense de fer !

Les « Bleu et blanc » démarraient la deuxième période tambour battant et affichaient leurs ambitions ! Efficaces à la récupération, les partenaires de Dimitri Boudaud se procuraient des ballons intéressants, sans toutefois convertir les occasions en buts.

Les deux formations tentaient d’emballer le match alors que l’engagement montait d’un cran dans cette partie. Assez peu sollicité, Jonathan Ligali se montrait précieux sur les rares occasions ruthénoises.

Benjamin Rytlewski faisait rentrer du sang neuf avec le remplacement de Dimitri Boudaud par Cheick Timite à l’heure de jeu. Mathias Serin faisait également son entrée pour les vingt dernières minutes alors qu’on semblait se diriger vers un partage des points. Un partage des points qui ne semblait pas satisfaire les Ruthénois qui poussaient. De leur côté, nos Maritimes procédaient en contre en s’appuyant sur la vitesse du nouvel entrant.

La fin de match était à l’avantage des joueurs du RAF. Blessé à la cuisse, Djibi Banor devait laisser sa place à Jean-Philippe Belet pour la fin de partie. Le RAF essayait d’apporter le danger devant les cages de Jonathan Ligali dans les dernières minutes, mais l’arrière-garde dunkerquoise ne pliait pas !

Les deux équipes se quittaient sur un score nul et vierge logique. De bon augure pour préparer la réception de Boulogne la semaine prochaine !

 

RODEZ – USLD : 0-0 (0-0)

Dunkerque : Ligali – Bruneel, Toure, Huysman, M. Fachan – D. Fachan, Banor (Belet, 81e), Muraglia – Boudaud (Timite, 59e), Rocchi, Grich (Serin, 69e)

Avertissements : Toure (14e), Rocchi (21e), Boudaud (54e) pour Dunkerque ; Da Silva (64e), Bardy (85e)  pour Rodez.