Contre vents et marées

Publié le 21 août 2018
C'est l'une des dernières étapes du chantier qui doit se terminer le 10 septembre prochain : l'implantation des fibres synthétiques a commencé sur la pelouse du stade Marcel Tribut !
Photo actualités

Depuis quelques jours, une drôle de machine a fait son apparition sur la pelouse du stade Tribut. Sorti de son container, cet impressionnant engin œuvrera les prochaines semaines afin d’insérer dans la pelouse naturelle les fibres synthétiques qui doivent permettre de solidifier le gazon.

Avant d’atterrir dans la cité de Jean Bart, la machine Grassmaster dévelopée par l’entreprise Tarkett Sports  a bourlingué dans certains des plus beaux stades européens cet été : San Siro, Old Trafford ou encore le nouveau stade de la Juventus. A Dunkerque, Tommie et son équipe auront besoin de trois semaines environ pour implanter toutes les fibres synthétiques grâce à cette machine à coudre géante, qui avance deux centimètres par deux centimètres, sur une largeur, d’1,50 m environ. Les fibres sont insérées à vingt centimètres de profondeur et se confondent avec le gazon naturel.

Afin que la pelouse soit prête pour le 10 septembre, l’entreprise Grassmaster travaille de 7h à 2h du matin. Un gros travail pour un résultat que les joueurs ont hâte de découvrir ! Ce sera le 14 septembre prochain face à Rodez !